L'État compense la fermeture des casernes

le
0
Le gouvernement financera l'implantation d'usines, d'entreprises ou de logements dans les casernes fermées.

L'État compense financièrement le départ de ses militaires. Pour aider les collectivités locales à pallier les déménagements de l'armée dans le cadre de la réforme de la carte militaire,engagée en 2008 par le ministre de la Défense d'alors Hervé Morin, 320 millions d'euros seront investis d'ici à 2014.

En visite cette semaine sur la base aéronavale de Nîmes-Garons, promise à la fermeture le 2 juillet prochain, le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a signé «un plan local de redynamisation du bassin d'emploi». D'un montant total de 13 millions d'euros, ce plan est abondé à hauteur de 4,45 millions par l'État pour compenser le départ de 703 personnels civils et militaires vers la base de Lann-Bihoué (Morbihan). Cette somme financera notamment l'implantation d'entreprises créatrices, ou encore l'aide à l'achat d'un simulateur de vol pour l'Esma, une école privée de pilotage.

Le but recherché est selon le ministre : «La continuité des activités a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant