L'État commande le nouveau Rafale

le
0
Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, a officialisé sur le site de Mérignac de Dassault Aviation le lancement du développement du nouveau standard du chasseur français pour un milliard d'euros.

Afghanistan, Libye, Mali, Centrafrique... À l'épreuve du feu, le Rafale a prouvé ses qualités opérationnelles et son caractère omnirôles - il a été conçu pour remplacer sept types d'avions de combat de génération précédente - sur les théâtres d'opérations où la France s'est engagée. «En opération, il a montré l'avantage décisif qu'il donne», a souligné Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, à l'issue d'une visite, vendredi, du site d'assemblage du chasseur français (ainsi que du jet d'affaires Falcon) à Mérignac, en Gironde. Cet avantage, l'État français souhaite que le chasseur français le conserve, grâce à une évolution de son standard actuel (F3) vers le standard F3R. Cela, malgré les contraintes budgétaires.

Notifié (le 30 décembre) par la D...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant