L'État au secours de la Seine-Saint-Denis

le
0
Le département vient d'obtenir une avance de trésorerie de la part de Bercy. Les difficultés financières du «93» sont révélatrices des déséquilibres qui frappent tous les départements. » GDF-Suez veut quitter La Défense pour Saint-Denis

C'est un arrêté publié au Journal officiel mardi qui en dit long sur la situation financière de la Seine-Saint-Denis. Signé de Jérôme Cahuzac, le ministre délégué au Budget, il autorise l'État à faire une avance de trésorerie au «93». Plus précisément, le Trésor va verser d'un coup au conseil général trois mois de recettes fiscales, celles de février, mars et avril, au lieu d'échelonner les versements mois après mois ­comme le prévoit la procédure habituelle. «Cette avance de trésorerie nous permettra de limiter le recours à l'endettement en début d'année. C'est un bol d'air frais. Mais cela ne résoudra pas nos problèmes structurels»,explique Stéphane Troussel, le président PS du conseil général. D'ailleurs, la Seine-Saint-D...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant