L'État au chevet de la Corrèze

le
1
Le fief de François Hollande est le premier bénéficiaire d'un fonds exceptionnel d'aide aux départements créé fin 2012. La droite crie au «copinage», la gauche se justifie.

Un seul département de droite dans les dix premiers bénéficiaires. La liste des heureux élus qui profiteront du fonds exceptionnel d'aide aux départements en difficulté, crée fin 2012 et doté de 170 millions euros, a fait bondir plus d'un président de conseil général issu de l'opposition. En cause: les conditions d'attribution du dispositif, et notamment de sa deuxième section, dotée de 85 millions d'euros. La Corrèze, fief de François Hollande, arrive en tête des subventions, avec 12,3 millions d'euros, soit près de 15% de l'enveloppe globale. Suivent dans le trio de tête des départements métropolitains deux autres collectivités dirigées par le PS, le Tarn (8,9 millions d'euros) et la Nièvre (4,4 millions d'euros).

» L'ensemble des subventions

Le président centriste du conse...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 30 sept 2013 à 17:54

    integra...FH, Prd de la Corrèze, a conduit son département le plus endetté de France. C'est lui que des irresponsables ont porté à la tête de l'Etat, et mène la France au fond du gouffre; il utilise des subsides pour renflouer son département. Que ces amateurs laissent des gens ayant le sens des responsabilités et de ce qu'il convient de faire, travailler pour sauver notre pays, et qu'ils restent dans l'opposition, bons qu'à critiquer, créer des impôts et des emplois de fonctionnaires.