L'Etat agira si Kerviel n'a pas à dédommager la Société Générale

le
3
L'ÉTAT POURRAIT DEMANDER UN REMBOURSEMENT À LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
L'ÉTAT POURRAIT DEMANDER UN REMBOURSEMENT À LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

PARIS (Reuters) - L'Etat tirera "toutes les conséquences" du jugement attendu vendredi concernant la Société générale dans l'affaire Kerviel, a déclaré le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert, avant la décision de la cour d'appel de Versailles.

Christian Eckert avait déclaré en juin que l'Etat demanderait un redressement à la banque, qui avait bénéficié d'un crédit d'impôt de 2,2 milliards d'euros en 2008, si la justice rejetait sa demande de compensation envers son ex-trader.

La Société générale réclame 4,9 milliards d'euros à Jérôme Kerviel.

"Nous attendons bien entendu la décision du juge", a dit Christian Eckert, prié de confirmer sur Europe 1 que l'Etat demanderait le remboursement du crédit d'impôt.

"Nous tirerons toutes les conséquences des jugements quand nous les connaîtrons", a-t-il ajouté.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bearnhar le vendredi 23 sept 2016 à 09:32

    Ce crédit d'impot est illégal, distorsion de concurrence, et ce crédit d'impot est indépendant de l'affaire Kerviel. Faut peut-etre qu'une action de groupe soit entreprise auprès d'une juridiction Européenne, afin que nos politiques fassent leur travail ?

  • M3182284 le vendredi 23 sept 2016 à 09:32

    @wmcfb: vous avez raison; la confiance dans son pays a totalement disparu à une époque de chasse aux sorcières sous fond d'ignorance et manipulation médiatique. C'est l'époque où l'on préfère croire que savoir.

  • vmcfb le vendredi 23 sept 2016 à 09:08

    L'état est devenue la sangsue qui cherche à spolier les privés de leurs propriétés. Mais je crois qu'il n'imagine pas les conséquences d'une telle décision (diminution drastique des valeurs françaises dans les porte feuilles, et diminution des investissements)..

Partenaires Taux