L'est du Congo se prépare de nouveau à la guerre

le
0
REPORTAGE - Malgré un accord régional pour mettre fin aux hostilités en RDC, l'armée congolaise équipe des milices locales, en prévision d'une reprise des combats.

De notre envoyée spéciale à Goma

Allongé à l'ombre d'un arbre au bord de la route qui relie Goma à Ishasha, Shetani finit sa tasse de vin de palme matinale. «Je suis le premier ange de Dieu», clame le commandant du Front populaire pour la démocratie (FPD), ivre. Il est 11 heures et Muhami «Shetani» Gola, barbiche en pointe et accoutrement rasta, fait honneur à son nom de guerre qui signifie Satan en swahili.

Un peu plus loin, ses hommes extorquent argent et bières aux conducteurs de camion de passage sur le tronçon de route que la milice contrôle. Les armes qu'ils leur agitent sous le nez, des AK 47 et des lance-roquettes flambant neufs, sont fournies par l'armée nationale congolaise (FARDC).

La veille, ces armes avaient servi à reprendre Nyamilima - au profit des FARDC ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant