L'est des Etats-Unis se prépare à affronter Sandy

le
0
L'EST DES ÉTATS-UNIS SE PRÉPARE À L'ARRIVÉE DE L'OURAGAN SANDY
L'EST DES ÉTATS-UNIS SE PRÉPARE À L'ARRIVÉE DE L'OURAGAN SANDY

par Michael Erman et John McCrank

NEW YORK (Reuters) - L'ouragan Sandy pourrait être la plus grave tempête à jamais avoir frappé les Etats-Unis, dont elle devrait atteindre la côte Est mardi matin, accompagnée de vents violents et de risques de graves inondations.

Selon le Centre national des ouragans (NHC), Sandy devrait aborder le littoral américain mardi matin, à une semaine de l'élection présidentielle, entre l'Etat du Delaware et la région de New York et du New Jersey.

Les météorologues estiment que d'après sa trajectoire actuelle, Sandy devrait probablement toucher en premier lieu les régions de New York et du New Jersey avant de s'enfoncer dans les terres vers Philadelphie et la Pennsylvanie.

Près de 50 millions de personnes se trouvent sur la trajectoire de cette tempête devenue ouragan, qui a déjà tué 66 personnes dans les Caraïbes et dont les vents se font ressentir à plus de 800 kilomètres.

Le maire de New York, Michaël Bloomberg, a ordonné l'évacuation de près de 375.000 personnes situées dans les zones côtières les plus basses de la ville.

Wall Street restera fermée lundi et peut-être mardi, a annoncé le New York Stock Exchange dimanche soir.

Des mesures de sécurité exceptionnelles ont été décidées avec la fermeture préventive d'écoles, d'entreprises et d'administrations ainsi que l'arrêt des transports publics.

Les Nations unies, les théâtres de Broadway et les casinos du New Jersey resteront également porte close. La Cour suprême des Etats-Unis, à Washington, sera l'une des rares institutions à poursuivre son travail normalement.

Le gouvernement fédéral a demandé aux gens de rester chez eux à l'exception de ceux qui travaillent dans les services d'urgence.

"SUPER TEMPÊTE"

Plus de 700 vols, dont des vols internationaux, ont été annulés dimanche et quelque 2.500 de plus ont été retirés lundi, selon le site FlightAware.com.

Air France a annoncé dans un communiqué qu'elle annulait tous ses vols de lundi de et à destination des aéroports de New York-Kennedy et de Washington-Dulles.

American Airlines a également annoncé l'annulation de ses vols dans un certains nombre d'aéroports de la région jusqu'à mercredi midi.

Les autorités américaines s'attendent à des dégâts sur les habitations et les immeubles, des coupures de courant et des chutes d'arbres dans les prochains jours.

"Il ne s'agit pas d'une tempête ordinaire", a commenté le gouverneur de la Pennsylvanie, Tom Corbett. "Elle pourrait bien être historique par sa nature, son ampleur et sa magnitude", a-t-il ajouté.

Née à la fin de la saison des ouragans dans l'Atlantique, cette dépression conjugue des caractéristiques d'un cyclone tropical et d'une tempête hivernale. Elle dispose donc, selon les modèles de prévision météorologiques, de tous les ingrédients pour se transformer en "super tempête".

Dans son dernier bulletin en date, dimanche à 23H00 (03H00 GMT), le NHC signale la présence de Sandy à 685 km au sud de New York, se dirigeant vers le nord-est à 22 km/h avec des vents à 120 km/h.

Inquiets, certains habitants ont envahi les magasins à la recherche de groupes électrogènes, de lampes de poche, de piles, et de nourriture. De la Caroline au Maine, on signalait 14.000 foyers sans électricité.

UN DÉFI POUR OBAMA

A neuf jours de l'élection présidentielle, Sandy fait par ailleurs figure de perturbateur dans la campagne, obligeant les deux candidats à revoir leur programme et à annuler certains de leurs déplacements.

"C'est une grande et grave tempête", a déclaré Barack Obama lors d'un point presse organisé au Centre du gouvernement fédéral chargé de répondre aux tempêtes, à Washington. "Nous ne savons pas encore où elle va frapper, où seront les plus lourds impacts", a-t-il expliqué, tout en promettant une réponse rapide du gouvernement quand l'ouragan aura frappé.

Après avoir annulé un déplacement dans l'Etat clé de l'Ohio, Barack Obama a poursuivi son programme de campagne en s'envolant dimanche soir pour la Floride afin de participer lundi à un rassemblement à Orlando.

Le candidat démocrate sait que sa gestion de Sandy aura son importance, alors que les sondages le donnent au coude à coude avec son rival républicain Mitt Romney.

"Mon message aux gouverneurs ainsi qu'aux maires est que nous serons présents pour répondre à tous leurs besoins et que nous leur éviterons des formalités administratives", a-t-il déclaré dimanche à Washington.

L'ancien président George W. Bush avait subi un sérieux revers politique après sa mauvaise gestion de l'ouragan Katrina qui avait dévasté la Louisiane en 2005.

Des responsables politiques ont assuré que les coupures de courant dues au passage de Sandy n'affecteraient pas le déroulement du vote anticipé. Si des perturbations avaient lieu, elles pourraient jouer contre le candidat démocrate, qui compte beaucoup sur le vote anticipé pour s'assurer le soutien des électeurs les plus jeunes.

Joan Biskupic, Jeff Mason, Samson Reiny, Sakthi Prasad à Bangalore, Hélène Duvigneau pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant