L'essor inquiétant des allergies alimentaires de l'enfant

le
0
En vingt ans, leur fréquence a doublé en France et dans les autres pays industrialisés.

En constante augmentation, les allergies alimentaires frappent entre 3 et 7% des enfants des pays développés et leur fréquence croît aussi dans les pays en développement. Cette évolution, leur gravité potentielle et les difficultés du diagnostic ont conduit les États-Unis en 2010, et aujourd'hui la Grande-Bretagne, à édicter de nouvelles recommandations pour aider les médecins à mieux les identifier et les prendre en charge. En France, si l'on ne dispose que d'enquêtes épidémiologiques partielles, la fréquence semble identique avec 5 à 8% des enfants de 1 à 2 ans atteints contre 2% chez l'adulte. «Malgré les différences d'alimentation d'un peuple, d'un pays à l'autre, on retrouve toujours les mêmes allergies alimentaires chez l'enfant: lait, œufs, arachides, poissons, crustacés (crevettes surtout)», souligne le D r Fabienne Rancé, pédiatre allergologue (CHU, Toulouse). «Avec deux particularités en France: l'allergie à la noisette, parce que nos enfan

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant