L'essor du paiement sans contact se fait attendre en France

le
2

Près d'un Français sur deux a désormais dans son portefeuille une carte bancaire équipée de cette fonction. Mais il ne le sait pas toujours et s'en sert rarement! Les banques doivent faire un effort de pédagogie.

Manque d'intérêt ou défaut d'information? Les Français boudent en tous cas toujours le paiement sans contact. Plus de 17 millions de cartes bancaires Visa permettent aujourd'hui de régler chez les commerçants sans taper de code secret. Mais avec elles, les consommateurs n'ont réalisé que 22 millions de transactions. «C'est huit fois plus qu'en 2013. Et en 2015, nous atteindrons 100 millions de transactions» promet Gérard Nébouy, directeur général de Visa Europe France, convaincu que les Français vont être séduits par le côté «pratique» de cette nouvelle technologie.

«Les clients qui ont testé une première fois le sans contact l'apprécient et s'en servent ensuite régulièrement. Le développement de ce nouveau mode de paiement est exponentiel. Son développement dans d'autres pays européens est une réalité» renchérit Nicolas Huss, le patron de Visa Europe.

Pourtant, selon un récent sondage réalisé par Syntec Numérique (Syndicat professionnel des entreprises de services numériques), 57% des Français jugent le paiement sans contact «inutile». Surtout, ils ne sont que 44% à connaître cette fonction de leur carte bancaire. Et seuls 15% l'ont testé. «Les banques ont encore des efforts à faire pour communiquer sur son utilisation» reconnaît Gérard Nébouy.

Des freins à lever

Celle-ci est pourtant très simple. Dans la plupart des banques, la fonction sans contact de la carte est pré-activée. Il suffit d'approcher le rectangle de plastique au dessus d'un terminal de paiement pour l'utiliser et régler ses achats, sans formalité préalable. Seules quelques banques comme Boursorama ou Fortuneo demandent à leurs clients d'activer d'abord la fonction sans contact en ligne sur leurs sites.

Mais, alors que la distribution des cartes sans contact se poursuit à un rythme soutenu (500.000 de plus chaque mois), le réseau d'acceptation, lui, s'adapte plus lentement. Chez les commerçants, seul un terminal de paiement sur quatre permet aujourd'hui de payer ainsi. C'est un premier frein à l'essor de ce mode de paiement.

Le second? Les particuliers redoutent la fraude, même si le paiement sans contact est limité à 20 euros par transaction. Ils ignorent souvent que, même en multipliant les dépenses de petits montants, il est impossible de dépenser plus de 100 euros environ (le montant varie selon les banques) sans que le code secret soit exigé. Perdre sa carte sans contact n'est donc pas pire que d'égarer son porte-monnaie. Pour Visa, aucun risque non plus que les données de la carte soient piratées. «La sécurité est notre obsession» rappelle Nicolas Huss.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sidelcr le mercredi 28 jan 2015 à 09:45

    Inutile & inutile .

  • heimdal le mercredi 28 jan 2015 à 09:37

    Le meilleur moyen de paiement est le chèque ...car il se perd parfois .