L'essor des énergies vertes jugé trop coûteux

le
0

Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective dénonce les effets pervers des subventions.

Faut-il encore subventionner les énergies renouvelables? La question semble provocante à l'heure où le gouvernement prépare une loi sur la transition énergétique destinée à remplacer partiellement les énergies fossiles. Mais le Commissariat général à la stratégie et à la prospective, rattaché au premier ministre, la pose ouvertement. Dans un rapport publié mardi, il réclame un réaménagement urgent des dispositifs de soutien, soulignant que «le développement des énergies renouvelables qui ont atteint une certaine maturité technologique devrait reposer uniquement sur les mécanismes de marché». Et non pas sur des tarifs d'achat garantis, comme c'est le cas actuellement. À la place, «un système temporaire de rémunération complémentaire, tel qu'un système de primes», pourrait être envisagé.

Pour étayer sa position, le Commissariat rappelle que l'Europe de l'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant