L'essor d'un bouddhisme radical

le
0

En Birmanie, pays à 90 % bouddhiste, la persécution des musulmans Rohingya est devenue courante depuis un an et demi. Ce regain de violence est fortement encouragé par certains moines bouddhistes, qui disent vouloir protéger leur religion de l'islam. C'est le cas d'Ashin Wirathu, un moine bouddhiste ultranationaliste qu'a rencontré notre reporter dans la ville de Mandalay, particulièrement touchée par les violences ces derniers jours.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant