L'essai coréen ne doit pas rester sans conséquence-Ayrault

le
0
    PARIS, 9 septembre (Reuters) - La "nouvelle provocation" que 
constitue l'essai nucléaire annoncé par la Corée du Nord ne doit 
pas rester "sans conséquence" au conseil de sécurité de l'ONU, 
ont estimé vendredi Jean-Marc Ayrault et son homologue 
sud-coréen.  
    Le ministre français des Affaires étrangères s'est entretenu 
vendredi avec Yun Byung-Se. 
    "Les deux ministres ont réaffirmé leur forte condamnation de 
l'essai nucléaire auquel la Corée du Nord a procédé la nuit 
dernière", écrit dans un communiqué le porte-parole du quai 
d'Orsay.  
    "Ils ont marqué leur attachement commun à ce que cette 
nouvelle provocation ne reste pas sans conséquence, en 
particulier au conseil de sécurité des Nations unies", 
ajoute-t-il.  
    "Ils sont convenus de poursuivre ensemble, dans l'esprit du 
partenariat confiant qui lie la France et la République de 
Corée, leur réflexion sur les meilleurs moyens d'assurer l'unité 
et la détermination de la communauté internationale face à cet 
acte inacceptable." 
    Paris avait déjà dénoncé "avec force" dans la matinée 
l'annonce de Pyongyang.  
    La Corée du Nord a annoncé vendredi, par le biais de 
l'agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), avoir mené son 
cinquième essai nucléaire.  ID:nL8N1BL03E  
 
 (Chine Labbé, édité par Julien Ponthus) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant