L'esprit festif des vendanges résiste mal à la crise

le
0
Les premières vendanges ont commencé le 6 août dans le Roussillon (Pyrénées-Orientales), et vont durer jusqu'à la fin octobre. L'opportunité pour de plus en plus de personnes, d'avoir un revenu l'espace de quelques semaines.

Chaque année, les vignerons se préparent pour récolter le fruit de leur travail. Dans le Roussillon autour de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), la météo clémente des dernières semaines a permis de donner le coup d'envoi des vendanges dès le 9 août dernier. Dans toutes les régions viticoles, des milliers de vendangeurs sont attendus dans les prochaines semaines, pour cueillir le raisin arrivé à maturité. Même s'ils sont de plus en plus nombreux comme Alain, vigneron en Midi-Pyrénées, à abandonner les vendangeurs, pour une vendangeuse: une machine qui «récolte en 1 heure 30 ce que 8 personnes font en deux jours». Mais d'autres vignobles, comme au domaine Henri-Latour en Bourgogne, continuent de faire les vendanges manuellement «par habitude et tradition, confie Sylvain Latour, mais aussi parce qu'on a des petites parcelles éparpillées et qu'une machine coûte cher.»

Ce travail physique - rester cinq à six heures sous le soleil, le dos courbé - demande beaucoup

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant