L'espoir d'une reprise renaît chez Lejaby à Yssingeaux

le
0
L'ESPOIR D'UNE REPRISE RENAÎT CHEZ LEJABY À YSSINGEAUX
L'ESPOIR D'UNE REPRISE RENAÎT CHEZ LEJABY À YSSINGEAUX

LYON (Reuters) - L'espoir renaît à l'usine de fabrication de lingerie Lejaby d'Yssingeaux (Haute-Loire), dont la fermeture a été annoncée la semaine dernière par Alain Prost, le nouveau PDG qui a racheté l'entreprise pour 100.000 euros à la barre du tribunal de Lyon en reprenant 195 des 450 salariés du site de Rillieux.

Alain Prost et Philippe Grillot, président de la chambre de commerce du Rhône, ont annoncé jeudi lors d'une conférence de presse la possibilité d'une reprise séparée du site d'Yssingeaux qui emploie 93 ouvrières.

"Le préfet m'a assuré qu'il y avait des pistes sérieuses de reprise de ce site et je suis prêt dans ce cas-là à céder tous les équipements situés dans les ateliers", a dit Alain Prost, ajoutant que le repreneur "venait de l'industrie du textile."

Le ministre de l'Industrie Eric Besson a confirmé ce regain d'optimisme au Sénat, lors des questions au gouvernement.

"Nous avons plusieurs pistes de reprise pour le site d'Yssingeaux et le gouvernement a décidé que nous mettrons tous les moyens financiers nécessaires", a-t-il déclaré.

Alain Prost, qui s'est donné comme priorité de relancer au plus vite une nouvelle collection haut de gamme baptisée Lejaby-Luxe, n'exclut pas par la suite de procéder à des recrutements dont les anciennes ouvrières de Rillieux, mais également d'Yssingeaux, seraient prioritairement bénéficiaires.

"On pourrait recruter de nouvelles équipes et réintégrer les anciens salariés", a-t-il assuré.

Avec un chiffre d'affaires divisé par quatre ces trois dernières années, la nouvelle équipe dirigeante espère renouer avec la croissance d'ici 2014. En 2011, le chiffre d'affaires de Lejaby a chuté à 40 millions d'euros. En 2012, il ne devrait s'élever qu'à 10 millions d'euros.

Les pertes s'élevaient à 10 millions en 2011. La nouvelle direction espère l'équilibre en 2012-2013 et un résultat positif de 4% ou 5% en 2014.

Alain Prost dit avoir eu des contacts fructueux avec les clients de Lejaby.

"La majorité des anciens clients me disent qu'ils sont avec nous", a-t-il assuré citant en particulier "le plus gros client étranger, une chaîne russe qui possède un réseau de 250 boutiques de lingerie et qui est fidèle à Lejaby depuis 18 ans".

Les Galeries Lafayette, l'un des plus gros clients français de la marque, a en revanche annoncé son intention de la déréférencer.

Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant