L'espion israélien Pollard libéré par la justice américaine

le
0

JERUSALEM, 20 novembre (Reuters) - L'espion israélien Jonathan Pollard, incarcéré depuis 30 ans aux Etats-Unis, a bénéficié vendredi d'une libération conditionnelle, a annoncé le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Le choix du chef du gouvernement israélien d'annoncer lui-même cette libération illustre le caractère politique du dossier, qui empoisonne les relations entre Washington et Tel Aviv depuis des années. "Le peuple israélien salue la libération de Jonathan Pollard", a déclaré Netanyahu dans un communiqué. "Après trois décennies longues et difficiles, Jonathan a retrouvé sa famille." Les conditions de sa libération obligent Jonathan Pollard à résider cinq ans sur le territoire américain. L'ancien analyste de la marine américaine a été condamné à la prison à perpétuité en 1987 pour avoir transmis à Israël d'importantes quantités d'informations confidentielles. Agé aujourd'hui de 61 ans, il a déclaré vouloir émigrer vers Israël, où vit sa deuxième épouse. L'Etat hébreu lui a accordé la nationalité israélienne pendant son incarcération. Benjamin Netanyahu a demandé aux Israéliens de modérer les réactions à l'annonce de la libération de Pollard, pour ne pas compromettre les chances de voir Washington l'autoriser à quitter les Etats-Unis. Les appels israéliens à la clémence ont été rejetés par plusieurs administrations américaines successives, même si Washington a évoqué à plusieurs reprises la possibilité d'une libération anticipée dans le cadre des discussions sur la relance des négociations israélo-palestiniennes. (Ari Rabinovitch; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant