L'Espagne, exposée à une gigantesque faillite dans l'immobilier

le
4

Le promoteur immobilier Martinsa-Fadesa, l'un des leaders du pays, a du mal à remonter la pente depuis l'explosion de la bulle immobilière en 2008. Il est exposé à une demande de liquidation judiciaire.

Vent de panique dans le secteur de l'immobilier espagnol. Le promoteur espagnol Martinsa-Fadesa a annoncé vendredi la convocation d'un conseil d'administration extraordinaire lundi pour étudier une éventuelle liquidation judiciaire qui serait l'une des plus importantes en Europe de ces dernières années. Le tribunal de commerce n'a pris aucune décision pour l'instant, faute d'avoir reçu toutes les réponses des créanciers avec lesquels le groupe tente de rénégocier sa dette, a déclaré à l'AFP une source judiciaire. Le passif atteindrait environ 6,5 milliards d'euros, selon la presse. Et «Martinsa-Fadesa n'a aucune connaissance officielle du résultat», dit le groupe dans un communiqué.

Toutefois, ajoute-t-il, «un conseil d'administration extraordinaire a été convoqué le lundi 2 mars, afin d'étudier une demande de liquidation judiciaire de l'entreprise». Ce groupe, l'un des leaders du secteur en Espagne et symbole des excès qui ont conduit à l'explosion de la bulle immobilière en 2008, avait été déclaré en cessation de paiement à l'été 2008. Mais il avait annoncé en mars 2011 avoir trouvé un accord pour refinancer sa dette.

Mais selon la presse, citant des sources financières, l'entreprise n'est pas parvenue à redresser la barre et le juge va décider de la liquider, les principaux créanciers refusant d'aller plus loin. Face à un passif d'environ 6,5 milliards d'euros, la société dispose d'actifs évalués à 2,4 milliards, selon le journal El Mundo. L'éclatement de la bulle immobilière a plongé l'Espagne dans une profonde récession dont elle est sortie en 2014, avec une explosion du taux de chômage qui reste toujours à des niveaux records, à 23,7% de la population active.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fignar le samedi 28 fév 2015 à 09:20

    Quand on voit les prix de l'immobilier à Madrid qui restent innaccessiles ,on a du mal à comprendre .

  • b.renie le samedi 28 fév 2015 à 06:43

    La gestion de l'argent nécessite une grande rigueur technique et une éthique morale intransigeante. Deux qualités dont peu les acteurs de la Finance sont assez généralement dépourvus. Il faut que le G20 s'intéresse de près à la réorganisation du fonctionnement de la finance mondiale. Il y a du boulot donc il faut s'y mettre très vite avant que cela n'explose

  • M2594568 le samedi 28 fév 2015 à 01:57

    Je ne comprends pas ! Ca fait des années qu'on parle de "l'éclatement de la bulle spéculative" immobilière en Espagne alors que les prix restent exorbitants, pour les français et, a fortiori, pour les espagnols.

  • je.valle le vendredi 27 fév 2015 à 20:42

    ça dépend des régions ! Essayez d'acheter une villa de luxe à Tenerife Sud....... 5.000.000€ ! mieux que sur la côte d'azur, non ?