L'Espagne emprunte à des rendements en baisse

le
0
L?ESPAGNE EMPRUNTE 4,5 MILLIARDS D?EUROS À DES RENDEMENTS EN BAISSE
L?ESPAGNE EMPRUNTE 4,5 MILLIARDS D?EUROS À DES RENDEMENTS EN BAISSE

MADRID/PARIS (Reuters) - L'Espagne a tiré parti jeudi d'une amélioration du sentiment des investisseurs vis-à-vis des pays du sud de la zone euro et a vu ses coûts de financement diminuer, assurant d'ores et déjà en deux adjudications seulement près de 9% de ses besoins de financement de l'année à moyen et long terme.

L'Espagne compte adjuger 121,3 milliards d'euros d'emprunts à moyen et long terme cette année, une hausse de 7,6% par rapport à 2012.

Le Trésor a adjugé un peu plus de 4,5 milliards d'euros de dette à échéances 2015, 2018 et 2041, soit le montant maximal prévu.

Madrid a placé pour 2,409 milliards d'euros d'obligations 2015 à un rendement moyen de 2,713%, contre 3,358% lors de la précédente adjudication à trois ans, le 13 décembre. La demande sur cette ligne a été 2,0 fois supérieure à l'offre, contre 4,8 fois le mois dernier.

Pour l'adjudication à cinq ans, d'un montant total de 1,584 milliard d'euros, le rendement moyen est revenu à 3,770% contre 3,988% le 10 janvier. Le ratio de couverture ressort à 2,3 contre 2,6 la semaine dernière.

Le Trésor a enfin adjugé pour 512 millions de titres arrivant à échéance en 2041, à un rendement moyen de 5,696% contre 6,002% lors de la dernière adjudication comparable, en mai 2011. Le ratio de couverture est demeuré inchangé à 2,0.

"Les rendements ont baissé par rapport à l'adjudication précédente et la demande semble bonne. C'est conforme à la tendance qu'on a observée jusqu'à présent, reflet d'une liquidité solide et d'un sentiment amélioré vis-à-vis des périphériques", commente Alan McQuaid (Merrion Stockbrokers).

"L'Espagne sera contente du résultat."

L'Italie avait pu lever mardi six milliards d'euros via un nouvel emprunt à 15 ans et réaliser près de 10% de ses besoins de financement de l'année.

Les coûts de financement à 10 ans de l'Espagne ont diminué de plus de deux points par rapport à ce qu'ils étaient au plus fort de la crise de la dette en juillet dernier. C'est aussi une conséquence de l'engagement pris par la Banque centrale européenne de faire tout son possible pour protéger l'euro.

Le rendement du 10 ans espagnol était de 5,025% avant l'adjudication et de 5,04% ensuite.

La France a émis de son côté jeudi 7,98 milliards d'euros de dette à deux, quatre et cinq ans, soit dans le haut de ses objectifs (7,0 à 8,0 milliards d'euros). La demande a totalisé 18,85 milliards d'euros et le ratio de couverture est ressorti à 2,4.

L'Agence France Trésor a émis notamment une nouvelle souche de référence à 5 ans, l'OAT 1,0% mai 2018 pour un montant de 4,045 milliards d'euros, dont le coupon est le plus bas pour un titre de cette maturité émis par Paris.

Depuis le 1er janvier, les nouveaux titres de maturité moyenne émis par la France s'appellent OAT et non plus BTAN, cette dernière appellation devant disparaître en principe en 2017, échéance du dernier BTAN de référence à 5 ans émis en 2012.

Cette nouvelle OAT, comme tous les emprunts d'Etat de la zone euro créés depuis le 1er janvier, est assortie, conformément au traité de création du Mécanisme européen de stabilité, d'une clause d'action collective (CAC) qui permet s'il y a lieu à une majorité de créanciers d'imposer la restructuration de la dette d'un pays.

L'AFT a aussi adjugé entre 1,686 milliard d'euros de titres d'OAT indexées sur l'inflation française (OATi) et sur l'inflation de la zone euro (OATei).

Tracy Rucinski à Madrid; Raoul Sachs à Paris, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux