L'Espagne emprunte 4,6 milliards d'euros, rendements en baisse

le
0
RENDEMENTS EN BAISSE POUR LA NOUVELLE ADJUDICATION ESPAGNOLE
RENDEMENTS EN BAISSE POUR LA NOUVELLE ADJUDICATION ESPAGNOLE

MADRID (Reuters) - L'Espagne a placé jeudi pour 4,6 milliards d'euros d'obligations, un montant plus important qu'attendu, à des rendements en baisse et au plus bas depuis février pour les titres à dix ans.

Ces adjudications intervenaient au surlendemain de la décision de Moody's de maintenir la note souveraine espagnole en catégorie d'investissement.

Les investisseurs anticipent par ailleurs une demande d'aide internationale imminente de la part de Madrid, démarche censée déclencher la mise en oeuvre du nouveau programme de rachats d'obligations souveraines élaboré par la Banque centrale européenne (BCE).

Selon des sources gouvernementales, l'Espagne, qui a déjà reçu 100 milliards d'euros pour recapitaliser ses banques, est prête à solliciter cette nouvelle aide, mais l'Allemagne lui demanderait de s'abstenir pour le moment, ce qu'a toutefois démenti Berlin.

"L'adjudication a été soutenue par les investisseurs qui ont voulu boucler leurs positions courtes et qui attendent une décision dans les prochains jours sur l'avenir de l'Espagne", commente Annalisa Piazza, économiste de marché chez Newedge Strategy.

Le Trésor prévoyait de placer entre 3,5 et 4,5 milliards d'euros de papier.

La tranche à 10 ans a été adjugée à un rendement moyen de 5,458%, contre 5,666% lors de la dernière opération comparable, le 20 septembre. La demande pour cette échéance a été 1,9 fois supérieure à l'offre, contre 2,8 fois le mois dernier.

Madrid a également placé 1,6 milliard d'euros de papier 2015 au rendement moyen de 3,227%, contre 3,676% lors de la dernière adjudication comparable, et avec un ratio de couverture de 2,6.

Le Trésor a adjugé pour 1,5 milliard d'euros de titres d'échéance octobre 2016 avec un rendement de 3,977% contre 4,603% précédemment. La demande a représenté 2,6 fois l'offre.

Le France a de son côté adjugé 7,97 milliards d'euros de titres de dette de maturité moyenne (BTAN, 2 à 5 ans), un montant situé dans le haut de la fourchette annoncée (7 à 8,0 milliards d'euros), le ratio de couverture étant ressorti à 2,7.

Si la demande la plus forte a porté sur le BTAN 1,0% 2017 (8,74 milliards d'euros sur un total de 21,5 milliards demandés), c'est sur le BTAN 0,75% 2014 que le taux moyen est tombé à un plus bas historique, à 0,19% (contre 0,2% en septembre).

Le taux moyen à l'adjudication du BTAN 5 ans est ressorti à 0,92% contre 0,98% en septembre, et légèrement au-dessus du plus bas record de juillet dernier (0,86%).

Paul Day; Catherine Monin et Raoul Sachs pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux