L'Espagne attend une croissance d'environ 3,5% au T3

le
0

MADRID, 13 septembre (Reuters) - L'Espagne devrait enregistrer une croissance d'environ 3,5% au troisième trimestre par rapport à la même période de 2014 et sa croissance sur l'ensemble de l'année pourrait atteindre 3,3%, a estimé dimanche le ministre de l'Economie Luis de Guindos. Après six années de crise, l'Espagne est sortie de récession et affiche actuellement l'un des taux de croissance les plus élevés d'Europe mais le pays compte toujours plus de cinq millions de chômeurs et beaucoup de ceux qui ont retrouvé du travail ont des emplois précaires et mal payés. Luis de Guindos a assuré que plus de deux millions d'emplois seraient créés dans les trois prochaines années si le président du gouvernement Mariano Rajoy est réelu pour un deuxième mandat à l'occasion des élections législatives de décembre. Une instabilité politique ou la remise en cause des réformes lancées par le gouvernement de centre-droit en 2011 constituent les principaux risques pour l'économie, a-t-il affirmé. "Les croissance de l'emploi a ralenti ces derniers mois mais les indicateurs laissent prévoir une croissance proche de 3,5% sur un an au troisième trimestre", déclare le ministre dans les colonnes du journal catalan Periodico de Catalunya. "Certains investisseurs attendent le résultat des élections. Si c'est celui qu'ils espèrent, ils mèneront à bien leurs projets car l'Espagne est une économie compétitive." Il a ajouté que le débat sur une éventuelle indépendance de la Catalogne ne nuisait pas aux investissements internationaux car "personne n'imagine une sécession." Les investissements directs étrangers en Catalogne se sont élevés à près de deux milliards d'euros au premier trimestre et ils ont été légèrement supérieurs à 6,3 milliards pour l'ensemble de l'Espagne, a-t-il précisé. (Julien Toyer, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant