L'Espagne à l'abri de la crise italienne

le
0
Le trésor espagnol a emprunté 5,83 milliards d'euros à court terme, avec des taux en nette baisse. Alors que l'Italie voit ses coûts d'emprunt grimper.

C'est une victoire pour l'Espagne. Sur les marchés obligataires, sa dette échappe à la contagion de la crise italienne. En témoigne l'évolution divergente des taux d'emprunt. Si Madrid et Rome n'ont eu aucune difficulté à placer ce mardi de la dette à court terme, le trésor espagnol a vu ses taux obligataires nettement diminuer alors qu'ils sont en hausse dans la péninsule italienne.

Madrid, qui visait une fourchette de 4,5 à 5,5 milliards d'euros, a émis 5,83 milliards en deux adjudications, dont 3,85 milliards sur douze mois, à un taux de 1,363% contre 1,548% lors de la précédente adjudication. Ce taux est même retombé au niveau d'avril 2010 avant que n'éclate la crise en zone euro provoquée par la faillite de la Grèce. L'échéance à six mois est revenu à un plus bas depuis un an, à 0,859%.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant