L'espace aérien belge fermé pour un problème technique

le
0

BRUXELLES (Reuters) - Les vols au décollage et à l'atterrissage en Belgique ont été interrompus mercredi en raison d'un problème technique affectant Belgocontrol, l'entreprise publique responsable du contrôle du trafic aérien, même si les avions peuvent toujours survoler le pays.

Eurocontrol, l'autorité européenne du trafic aérien, a précise que la reprise des décollages et des atterrissages n'interviendrait pas avant 17h30 (15h30 GMT) au mieux.

Une quarantaine de vols ont dû être déroutés, a précisé une porte-parole de l'aéroport de Bruxelles, le plus important du pays, où de longues files d'attente de voyageurs se sont rapidement formées.

Des passagers déjà embarqués ont dû descendre d'avion pour regagner le terminal, où il leur a été précisé que leur vol ne partirait sans doute pas avant plusieurs heures, a constaté un journaliste de Reuters.

Belgocontrol a expliqué qu'un problème électrique était à l'origine de l'interruption, sans plus de précision.

"La panne a également touché nos générateurs d'urgence, c'est pourquoi nous avons dû vider l'espace aérien", a dit la porte-parole.

Les vols qui ne font que survoler la Belgique, sans que celle-ci soit leur origine ou leur destination, ne sont pas affectés.

En France, "il n'y a pas d'impact sur le trafic", a déclaré le porte-parole de la Direction générale de l'avion civile (DGAC) Eric Héraud.

Il a précisé que, conformément à la procédure habituelle, le niveau d'alerte orange avait été déclenché pour que les autorités françaises soient prêtes à faire face à d'éventuels problèmes liés aux avions déroutés.

Aéroports de Paris s'est refusé à tout commentaire.

En Belgique, Belgocontrol est responsable du contrôle des vols civils entre le sol et l'altitude de 24.500 pieds (environ 7.500 mètres) au-dessus du territoire belge ainsi que de l'espace situé entre 14.500 et 24.500 pieds au-dessus du Luxembourg.

A l'aéroport de Luxembourg, aucune perturbation du trafic n'a été signalée.

(Robert-Jan Bartunek et Jan Strupczewski, avec Gregory Blachier; Danielle Rouquié pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant