L'escalade verbale se poursuit entre Nétanyahou et el-Assad

le
0
Tandis que les avions de Tsahal sont intervenus à plusieurs reprises sur le territoire syrien, le premier ministre israélien a mis en garde contre l'escalade des armes, notamment celle du Hezbollah.

Entre Israël et la Syrie, l'heure n'est plus aux menaces voilées. Les deux parties parlent désormais ouvertement de possibles affrontements armés. «Nous frapperons ceux qui nous frappent ou menacent de nous frapper. Nous sommes prêts à faire face à tous les scénarios», a prévenu sur un ton martial Benyamin Nétanyahou. Bachar el-Assad n'est pas en reste. Le président syrien, qui a marqué plusieurs points importants ces derniers jours sur le terrain face aux forces rebelles, a évoqué à plusieurs reprises l'ouverture d'un «front de résistance» sur le plateau du Golan qui sépare les deux pays.

La grande inconnue porte sur la réaction de l'État hébreu à une nouvelle livraison d'armes iraniennes ou russes au Hezbollah libanais allié de Bachar el-Assad via le terri...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant