L'escalade poursuit son ascension

le
0
La salle Karma de Fontainebleau fait partie des infrastructures de pointe pour la pratique de l'escalade.
La salle Karma de Fontainebleau fait partie des infrastructures de pointe pour la pratique de l'escalade.

En 2016, la France n'accueillera pas seulement le Championnat d'Europe des nations de football. Elle sera aussi le théâtre d'un événement moins clinquant et par conséquent moins sous le feu des projecteurs : les championnats du monde d'escalade, qui se dérouleront à Bercy. À un peu moins d'un an de cette compétition, où en est-on ?

La Fédération française de la montagne et de l'escalade (FFME) régit la discipline, mais aussi le ski, l'alpinisme, la randonnée, les raquettes et le canyonisme. Avec 93 000 licenciés aujourd'hui contre 63 000 en 2009, la FFME peut se targuer de conquérir des pratiquants de plus en plus nombreux et surtout de plus en plus jeunes (moyenne d'âge : 22,5 ans). Loin des deux millions d'encartés du football dans l'Hexagone, certes, mais avec des moyens et des subventions également bien moindres. "Nous comptons sur le boom de sports comme le fitness pour amener les gens à l'escalade", explique Pierre-Henri Paillasson, le directeur technique national (DTN) de la FFME mais également moniteur de ski et guide de haute montagne, une preuve supplémentaire de la connivence entre toutes les disciplines de la fédération. "L'escalade, c'est un mouvement naturel chez l'homme", répond-il aux interrogations sur l'intérêt des plus jeunes pour ce sport.

Ingéniosité

À la salle Karma de Fontainebleau, les enfants de 3 ans peuvent déjà gravir leurs premiers murs. Rapidement, ils choisiront une (ou plusieurs)...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant