L'éruption du Mont Ontake aurait fait près de 50 morts

le
0

TOKYO, 29 septembre (Reuters) - Les recherches ont de nouveau été interrompues lundi sur les pentes du volcan Ontake dont l'éruption, samedi matin, a fait au moins dix décès confirmés auxquels s'ajoutent 36 personnes présumées mortes, selon un bilan encore provisoire. Conformément à l'usage, les autorités qui parlent de victimes en "arrêt cardiorespiratoire" n'ont pas annoncé leur mort, attendant les certificats de décès, mais l'expression utilisée par les secours ne laisse guère d'espoir. On compte également une soixantaine de blessés, dont plusieurs victimes de fractures. Comme la veille, les secours ont dû suspendre leurs opérations en milieu d'après-midi en raison de l'accumulation de soufre toxique près du sommet du volcan, dont les pentes couvertes d'une épaisse couche de cendres grises ressemblent désormais à un paysage lunaire. Plusieurs centaines de randonneurs se trouvaient sur le Mont Ontake lorsqu'il est entré en éruption, projetant un panache de cendres et de pierres à plusieurs centaines de mètres de hauteur. Situé à la limite des préfectures de Nagano et de Gifu, à 200 km environ à l'ouest de Tokyo, le volcan, qui culmine à une altitude de 3.067 mètres, offre à cette époque de l'année une vue d'exception sur les feuillages d'automne. Sa précédente éruption remontait à 2007, mais elle avait été mineure. Il faut remonter à 1979 pour trouver trace d'une précédente éruption majeure. Les éruptions volcaniques sont fréquentes au Japon, un pays où l'activité sismique est intense, mais elles n'avaient plus fait de morts depuis 1991 lors de l'éruption du Mont Unzen, dans le sud-ouest du pays, fatale à 43 personnes. (Elaine Lies; Nicolas Delame et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant