L'érosion marine, un défi environnemental pour la Côte d'Ivoire.

le
2

Des maisons disparues, des bâtiments ensevelis par les eaux, la ville de Grand Lahou disparaît peu à peu à cause de l'érosion marine, un phénomène répandu sur une grande partie du littoral ouest-africain. Les habitants sont démunis face à ce phénomène qui frappe particulièrement le littoral de Côte d'Ivoire alors que les autorités se concentrent sur la ville de Grand Bassam, l'ancienne capitale coloniale, et tentent de la faire classer au patrimoine de l'Unesco, pour lui redonner sa magie d'antan. Durée: 02:18

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • hadock4 le jeudi 14 juin 2012 à 19:05

    J'ai séjourné 10 ans en Côte d'Ivoire et je suis stupéfait d'entendre quelqu'un parler de classer Grand Bassam au patrimoine de l'Unesco alors que cet ancien comptoir a été laissé complêtement à l'abandon depuis des décennies. Contrairement à la Côte d'Ivoire, le Ghana voisin a soigneusement entretenu ses anciens forts portugais qui, eux, mériteraient d'être inscrits.

  • Bose le jeudi 14 juin 2012 à 17:49

    encore marine?