L'ère du pétrole pas cher ne fait que commencer

le
9
Dans une station-essence de Caracas au Venezuela le 21 décembre 2015.
Dans une station-essence de Caracas au Venezuela le 21 décembre 2015.

La baisse des cours du pétrole, due à un excès d’offre de brut sur le marché mondial, devrait avoir un impact non négligeable sur l’économie française en 2016. Qui seront les gagnants, qui seront les perdants ?

Un chiffre symbolique s’est inscrit sur les panneaux de nombreuses stations-service juste avant les vacances de Noël : 99 centimes le litre de gazole. Et parfois moins. Ce passage sous la barre symbolique de 1 euro est la traduction concrète de la chute des cours du pétrole, tombés à 37 dollars le baril à Londres (Brent) comme à New York (WTI). Ce niveau, atteint pour la dernière fois fin 2008 en pleine crise financière post-Lehman Brothers, devrait se maintenir une bonne partie de l’année à venir en raison d’un excès d’offre de brut sur le marché mondial, préviennent de nombreux experts du pétrole. Pour preuve, l’Arabie saoudite a tablé, pour la construction de son budget pour 2016, dévoilé lundi 28 décembre, sur un cours du baril à… dollars.

Un déséquilibre offre-demande persistant Le monde regorge de pétrole. La décision de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), le 4 décembre, de ne plus fixer de plafond de production n’a fait qu’accélérer la chute des cours constatée depuis l’été. Son prix ne se rapprochera pas des 100 dollars (96 dollars en prix constant) avant… 2040, après une étape à 70 dollars en 2020, indique le cartel dans son étude annuelle, publiée le 23 décembre. Même s’il s’agit « d’hypothèses de travail », prévient-il, elles indiquent que les prix resteront modérés durant de longues années.

« Son impact sur les différents acteurs de l’économie française (ménages, entreprises, administrations publiques) sera loin d’être négligeable en 2015...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nanard83 il y a 11 mois

    C'est à ne rien comprendre , il a été écrit et dit que plus le pétrole baisse , plus les entreprises pétrolières engrangent, des profits ( et l'état aussi )D'autre part le pétrole bon marché ne peut être que bénéfique à toutes les autres entreprisesA quoi rime donc cette baisse des valeurs , A RIENComme un membre l'a écrit , attendons les résultats des entreprises , c'est le seul critère valableLes opérateurs en bourse "investisseurs " ne sont que des gamins

  • f5gbi il y a 11 mois

    Comme ça on pourra gâcher les réserves, et nos enfants n'auront plus que les yeux pour pleurer. Déjà qu'en France on leur laisse une dette de 30 000€ par tête !

  • d.e.s.t. il y a 11 mois

    Pas sûr que ça dure si l'Iran et l'Arabie saoudite se lancent dans une guerre!

  • faites_c il y a 11 mois

    Encore un brillant stratège dans la prévision des prix du pétrole à postériori!!! Ancien employé du géant BP, le top management de cette société avait renoncé à faire des hypothèses sur les cours du pétrole dans les années 1990 sachant que les hypothèses qui étaient faites ne se réalisaient pas avec une probabilité de 80 à 90%. Personne y compris l'Arabie Saoudite qui a une certaine influence sur les cours n'est capable de prévoir à 6 mois les cours du pétrole qui sont manifestement manipulés!

  • dcabon il y a 12 mois

    Encore un article de "spécialiste" qui a lu dans sa boule de cristal ! Aurait-il dit la même chose il y a 18 mois ??? Charlot !!

  • n00b1 il y a 12 mois

    C'est toujours la meme histoire ... quand le baril de pétrole était super haut les zinzins le voyait encore plus haut .... puis il a plongé peu de temps après ??? Là maintenant qu'il est déjà très bas les zinzins parlent de prix bas pour toujours ... donc en gros la situation va probablement continuer pendant un moment ( à la baisse ) mais d'ici 6 mois / 1 an max la situation sera inversée et cela ira tout aussi vite non ??? L'histoire n'est qu'un éternel recommencement mdr.

  • mlcbnb il y a 12 mois

    le pétrole sera toujours nécessaire. En faisant chuter le cours du pétrole à des niveaux aussi bas, des financiers aux poches bien garnies vont pousser à la faillite des sociétés, ce qui leur permettra de racheter des réserves à faible prix.

  • klapclap il y a 12 mois

    "L'ère du pétrole pas cher ne fait que commencer" : A l'exacte opposée de ce qui se disait il y a 7 ans !!! - Ils sont forts les "Experts" !!?? MDR !!

  • ppsoft il y a 12 mois

    Un verre chaque matin au petit déjeuner, le pétrole c'est bon, buvez-en.