L'équipe type du week-end du 1er novembre

le
0

[BLOCK]Samir Handanović (Inter) : Avant, le portier était surtout connu pour être un arrêteur de penaltys. Désormais, il est un arrêteur de tout. Après avoir sorti une parade folle pendant la semaine face à Bologne, il a écœuré les attaquants de l'AS Roma, avec des arrêts monstrueux. On dit souvent qu'il faut un grand gardien et un grand attaquant pour triompher. L'Inter a déjà l'un des deux.

[BLOCK]Gonzalo Rodríguez (Fiorentina) : Le défenseur le plus prolifique de Serie A. Depuis son arrivée en Italie, en 2012, l'ancien de Villarreal a déjà planté 18 buts. Soit pratiquement autant que David N'Gog dans toute sa carrière. #Troll.

[BLOCK]Laurent Koscielny (Arsenal) : Mais c'est qu'elle commence à devenir goleador, notre Koch. Un but face à Everton le week-end dernier, et un nouveau pion ce samedi face à Swansea. Bon, OK, celui-ci aurait dû être annulé pour une charge sur le gardien. Mais on s'en fout, on accepte que les Français marquent des buts irréguliers. Chauvinisme avant tout.

[BLOCK]Philippe Mexès (Milan AC) : En janvier dernier, face à la Lazio, Mexès avait pété un câble en tentant d'étrangler Stefano Mauri. Dix mois plus tard, Philou revient à l'Olimpico pour sa première apparition de la saison. Et sur son premier ballon... il marque. L'an prochain, il nous fera quoi ? Une bicyclette ? Un coup du scorpion ?

[BLOCK]Fabián Luciano Monzón (Boca Juniors) : Celui qui, à 27 ans, a déjà joué en Espagne, en France, en Italie, au Brésil et en Argentine vient d'inscrire son nom dans l'histoire de Boca Juniors. C'est son but face à Tigre qui offre le titre aux Xeneizes. Lucky Luciano.

[BLOCK]Juan Cuadrado (Juventus) : Juan a couru, couru, couru. Juan a dribblé, dribblé, dribblé. Puis Juan a couru, dribblé, dribblé, couru, dribblé encore un peu, et couru. Et à la 93e minute, Juan, au terme de sa 873e course, a glissé sur la ligne de but, et a ainsi inscrit un but capital pour la suite de la saison de la Juventus. Et pour fêter ça, Juan a couru, couru...

[BLOCK]Yannick Cahuzac (Bastia) : Le geste du week-end. Un coup du sombrero fou ? Un centre en coup du foulard ? Un pétard des 30 mètres ? Non non, juste un bon vieux bras d'honneur destiné à Yahia, à l'ancienne. L'Île de…












Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant