L'équipe type du week-end du 15 mars

le
0
L'équipe type du week-end du 15 mars
L'équipe type du week-end du 15 mars

Dimanche avait lieu la journée mondiale contre la brutalité policière. Ironie du sort, c'est Stéphane Ruffier et sa dégaine de CRS, qui n'est plus à présenter, qui se sont pris un briquet sur la tête. Sinon, Paris a perdu, Rooney est deux fois K.O., Origi se réveille et Luca Toni est éternel.

[BLOCK]Hugo Lloris (Tottenham Hotspur) : À chaque fois que Tottenham rencontre un gros, Hugo Lloris sait à quoi s'attendre. Nouvelle gifle reçue par les Spurs à Old Trafford (3-0). Seulement deux clean-sheets, toutes compétitions confondues, pour le portier des Bleus en 2015. Hugo Délire.

[BLOCK]Mariano (Girondins de Bordeaux) : Alors que Bordeaux mène 2-1 face au PSG à la 85e, Mariano provoque un péno que le Z transforme. Le Brésilien reste dans le match et sert parfaitement Rolan pour le 3-2 quatre minutes plus tard. De quoi faire plaisir à Luis. Mais non, pas Fernandez !

[BLOCK]Nicolas Isimat-Mirin (PSV Eindhoven) : En manque de temps de jeu avec l'AS Monaco, Isimat-Mirin est allé voir si l'herbe était plus verte à Eindhoven. La pelouse du Phillips Stadion a l'air de bien lui réussir, puisque le Français a inscrit le but de la victoire contre Groningen ce dimanche (2-1). Oui, oui, le Phillips Stadion, coucou Nilmar !

[BLOCK]João Miranda (Atlético Madrid) : Abraham était prêt à sacrifier son fils, Isaac, sur le Mont Moriah, mais l'Éternel envoya un ange retenir sa main. À la place de son fils, Abraham dut sacrifier un bélier. Mais le bélier ne s'est pas laissé faire et lui a mis un énorme coup de coude dans la tête. Il s'appelait Miranda.

[BLOCK]Andi Lila (Parme) : La descente aux Enfers se poursuit pour Parme. Sanctionnés d'un retrait de deux points, les Parmesans ont encore perdu à Sassuolo (4-1). Andi a beau avoir marqué un but, il a laissé des p'tits trous, des p'tits trous, toujours des p'tits trous dans sa défense. Y a d'quoi d'venir dingue...

[BLOCK]Thomas Müller (Bayern Munich) : Il est toujours là, le champion du monde. Buteur après 4 minutes en semaine face au Shakhtar, il a récidivé face au Werder, avec une frappe sublime du gauche. Un but qu'il "regardera tranquillement dans son canapé". D'accord.

[BLOCK]Rafal Wolski (FC Malines) : Le milieu polonais a été le grand bonhomme du match le plus fou de Jupiler League ce dimanche. Menés 2-0 par le Cercle Bruges à la 89e, Wolski et ses coéquipiers l'ont finalement emporté 2-3 avec notamment un doublé du Polonais de 22 ans. ¡Vamos Rafal!

[BLOCK]Clint Dempsey (Seattle Sounders) : Clint est précoce. Il a tenu 32 secondes avant de marquer contre le Ghana l'été...














Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant