L'équipe type du week-end du 15 août

le
0

En ce week-end du 15 août, généralement synonyme de vacances (ou de villes désertes), certains ont eu envie de se divertir. À l'instar des joueurs de Bilbao, énormes, de Gignac, buteur, ou encore du portier Adrian, en version kamikaze.

[BLOCK]Adrián (West Ham) : Le gardien de West Ham devient le premier joueur de football à figurer à la fois dans l'équipe type et dans celle de la World Wrestling Entertainment. Un high kick extrêmement bien placé dans le bas du ventre, et un carton rouge logique, forçant son défenseur, Carl Jenkinson, à enfiler les gants.

[BLOCK]Marcus Kane (Glentoran) : Parce qu'il voulait prouver qu'en Irlande du Nord, quelques bons footballeurs se cachaient derrière les moutons, le latéral gauche a inscrit le but du week-end. Contrôle, jongle, volée aux trente mètres, lucarne. Et si Belfast de Boney M lui était dédicacée ?

[BLOCK]Nat Borchers (Portland Timbers) : Les hipsters ont quitté les Starbucks et abandonné les magasins de graines pour oiseaux, ils sont désormais sur les terrains de football. Et Nat Borchers est leur chef. Avec sa barbe majestueuse, le défenseur a crucifié son ancienne équipe, le Real Salt Lake, dans les arrêts de jeu d'un match fou. Ouais, le RSL était devenu trop mainstream.

[BLOCK]Vincent Kompany (Manchester City) : Alors qu'il déclarait craindre Eden Hazard et qu'il lui souhaitait même quelques problèmes gastriques pour la rencontre au sommet de la Premier League, ce dimanche, c'est finalement bien lui, Vincent Kompany, qui a posé des problèmes à son compatriote. Pellegrini frappe fort.

[BLOCK]Jérémy Morel (Olympique lyonnais) : Après avoir été admiré par les fan boys de Bielsa pour une bonne moitié de saison, Jérémy a décidé de montrer à tout le monde ce qu'il avait vraiment dans le ventre. C'est sans doute de se retrouver sur le même terrain que Valbuena qui l'a rendu nostalgique. Au final, il ne peuvent plus se cacher : Jérémy et le ballon se détestent.

[BLOCK]Adnan Januzaj (Manchester United) : Malgré son but décisif face à Aston Villa, vendredi soir, Adnan n'a vraisemblablement pas convaincu le Pélican, qui lui reproche ses trop nombreuses pertes de balle. Un peu comme quand tu as préparé un bon repas à ta copine et qu'elle te reproche de ne pas avoir assez bien passé l'aspirateur. L'amour vache.

[BLOCK]Rivaldo (Mogi Mirim) : 24 ans, 16 clubs, 74 sélections avec le Brésil, un palmarès long comme le bras, dont une Coupe du monde et un Ballon d'or en 1999. Rivaldo, c'était un numéro 10 d'exception, techniquement au-dessus du lot. C'était…












Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant