L'équipe-type du week-end .

le
0
L'équipe-type du week-end .
L'équipe-type du week-end .

En ce week-end du 10 et 11 janvier où des millions de personnes à travers l'Europe ont défilé dans les rues, les joueurs de foot ont régalé. Doublé de Totti, chef d'oeuvre de Pogba, un trio Messi-Neymar-Suarez en feu et un Lacazette XXL : eux aussi ont su, à leur manière, rendre un bel hommage.

[BLOCK]Kristoffer Nordfeldt (Heerenveen) : Le gardien suédois a déjà pris deux buts du Standard sur pénalty (en match amical) quand Reda Jaadi s'avance pour botter le troisième. Nordfeldt se bouge, repousse le tir, mais l'arbitre décide de faire retirer le pénoche. C'en est de trop pour le portier et ses coéquipiers qui quittent la pelouse avant la fin du match. Le match est depuis soupçonné de trucage.

[BLOCK]Paul Konchesky (Leicester City) : 65 mois sans marquer un but en Premier League. Ca valait bien la peine d'attendre, parce que la volée de Paul, en plus d'être pas trop dégueu, ramène trois points à ses copains, désormais à cinq points... d'Everton.

[BLOCK]Scott Dann (Crystal Palace) : Excellent dans l'arrière-garde d'un Crystal Palace qui s'impose en renversant la vapeur contre Tottenham, c'est peut-être lui, en fait, la raison de l'arrivée de Pardew à Londres.

[BLOCK]Eliaquim Mangala (Manchester City) : Bouffé par Lukaku pendant la totalité du match face à Everton, le Français persiste et signe : il a bien du mal à justifier les 50 millions de boulettes déboursées par les Citizens. Heureusement pour lui que Kompany est en carton.

[BLOCK]Fabio Coentrao (Real Madrid) : Critiqué pour ses liens avec Jorge Mendes, Coentrao n'avait déjà pas beaucoup le droit au terrain depuis le début de la saison. Il a fallu qu'en plus il crashe sa deuxième titularisation en se faisant expulser. Et de sortir en larmes en s'excusant auprès du public

[BLOCK]Paul Pogba (Juventus) : La démarche nonchalante, Paulo regarde ses attaquants se shooter dedans dans la surface napolitain. Puis d'un coup, l'étincelle. Pogba se place, patiente une demi seconde et claque le geste parfait. La Vieille Dame reprend trois points sur l'AS.

[BLOCK]Mattia Valoti (Hellas Verone) : 67 minutes avant de rentrer, cinq pour offrir un but à Luca Toni (hé oui), et une minute d'ajout pour entériner la victoire contre Parme. Mattia Valoti est rentré, a vu, puis a fait ce qu'il fallait pour que Vérone aille se cacher tranquillement dans le ventre mou.

[BLOCK]Julian Palmieri (Bastia) : Quelle prune ! Si Bastia a sublimement remonté le PSG et est sur la pente ascendante, c'est aussi grâce à cette frappe de taré du milieu gauche, qui doublera même son total de buts quelques minutes plus tard. La...














Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant