L'équipe type du week-end

le
0
L'équipe type du week-end
L'équipe type du week-end

Turquie, Chine, Zimbabwe, Amérique du Nord, Écosse, deuxièmes divisions... Les héros du week-end viennent de partout. Ce qui donne une équipe plutôt cosmopolite entourée de quelques retraités et dirigée par un duo d'entraîneurs inattendu. Et qui n'a pas sélectionné de Niçois, beaucoup trop nombreux à concourir.

Gardien


[BLOCK] Pascal Olmeta (Zimbabwe) : On préférait le voir dans les cages. L'ancien portier a créé la polémique en allant participer à une partie de chasse durant laquelle il tue un éléphant. Le tout en se faisant filmer et en laissant publier la vidéo sur internet. "Au total, plus de 17 000 éléphants sont présents sur le territoire zimbabwéen, un nombre bien trop important pour la superficie disponible d'accueil, s'est-il défendu. Pour cette raison, le Zimbabwe organise chaque année une chasse légale et encadrée afin de répondre au besoin de régulation de l'espèce. (...) Seuls les animaux les plus âgés et causant le plus de dommages auprès des populations locales sont chassés." Mouais. Et la photo avec le corps de la dépouille, c'est obligatoire ? Plus globalement, il n'y a vraiment rien d'autre à faire quand on est à la retraite ?

Défenseurs


[BLOCK] John Stones (Manchester City) : Attention, John. On va bientôt croire que ton transfert à 50 patates n'était qu'une escroquerie. Alors, ce genre de boulette contre Southampton qui met tes petits copains dans la galère, c'est terminé.

[BLOCK] Fabio Cannavaro (Tianjin Songjiang) : Est-ce le premier d'une longue série ? En s'imposant contre le Meizhou Hakka, le champion du monde 2006 s'est offert son premier titre... en tant qu'entraîneur ! Bon, il ne s'agit que de la deuxième division chinoise, mais c'est un bon début. Merci Luís Fabiano (doublé pour lui).

[BLOCK] Leonardo Bonucci (Juventus Turin) : On aurait pu mettre en avant Manuel Locatelli, auteur du seul (et superbe) but lors du Milan-Juve, qui a fait tomber le champion d'Italie. Mais on ne peut s'empêcher de penser que tout aurait été autrement si le défenseur bianconero n'avait pas été jugé en position illicite sur l'action du but de Miralem Pjanić, validé dans un premier temps, puis annulé à cause du hors-jeu de Bonucci. Lequel dérange bien Donna Dura sur le coup... mais se trouve sur la même ligne que le défenseur…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant