L'équipe type du week-end

le
0
L'équipe type du week-end
L'équipe type du week-end

Hamouma qui martyrise Évian, Charlie Austin et Antoine Griezmann qui claquent des coups du chapeau et Nolan Roux qui invente une nouvelle manière de défendre au premier poteau. Tout ça, c'était le dernier week-end de football avant Noël. Et ça valait bien une équipe type.

[BLOCK]Luigi Sepe (Empoli) : Après Sepp Blatter, voici Sepe par terre. En feu face à la Fiorentina, Luigi a, comme souvent, joué le plombier de service. Au final, la seule fuite dans sa défense qu'il n'a pas réussi à colmater a été celle créée par Vargas. Un match presque parfait.

[BLOCK]Christophe Jallet (Olympique lyonnais) : Le PSG l'a largué, ses cheveux l'ont quitté, mais Lyon l'a accueilli, et sa barbe a poussé. Dauphin de l'OM, Christophe tacle comme quand il avait 20 ans, mais joue le rôle de grand frère dans un effectif qui peut compter sur la magnifique paire Nabil Fekir et Alexandre Lacazette. Que du bonheur.

[BLOCK]Martin Škrtel (Liverpool) : Après Martin se fait marcher sur le crâne, épisode qui offre neuf minutes de temps additionnel à des Reds menés à domicile par Arsenal, voici Martin sauve son équipe. Le pitch est assez simple : l'histoire d'un mec qui a la dalle et qui tombe sur une défense en sucre et la mange d'un coup de tête ravageur. Hansel et Škrtel.

[BLOCK]Kamil Gilk (Torino) : Son passeport indique qu'il a 26 ans, sa tronche lui en donne dix de plus. Le site officiel du Torino dit qu'il est défenseur central, un dimanche après-midi de football le propulse dans le rôle du buteur-sauveur. Mené 1 à 0 par le Genoa à domicile, le Toro est reparti avec les trois points grâce à un doublé de son défenseur central en douze minutes. Le fameux Kamil le magicien de Canal+.

[BLOCK]Nolan Roux (Lille OSC) : Extérieur du pied = insécurité. Même quand on a Enyeama derrière. Même quand c'est Thauvin qui tire les corners aussi mal que d'habitude.

[BLOCK]Bastian Schweinsteiger (Bayern Munich) : C'est peut-être plus facile de caler des coups francs à ses adversaires quand on passe son temps à essayer d'en mettre à Manuel Neuer tous les jours à l'entraînement.

[BLOCK]Romain Hamouma (Saint-Étienne) : Après un match pareil, c'est sûr : personne ne touchera à son poste.

[BLOCK]Odaïr Fortes (Reims) : Un prénom à jouer défenseur central dans la Seleção qui gagnait des Coupes du monde et un nom à faire les beaux jours du CSP Limoges. Du coup, entre technique sud-américaine et habitude d'envoyer le ballon dans la cible, le résultat est une frappe qui fait ficelle et qui permet aux Rémois de taper Rennes à...














Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant