L'équipe-type du premier tour de la CAN

le
0
L'équipe-type du premier tour de la CAN
L'équipe-type du premier tour de la CAN

Peu de buts, beaucoup de suspense avec toutes les qualifications pour les quarts de finale acquises lors de l'ultime journée, de belles surprises et des coachs détruits en conférence de presse : c'est l'équipe type de cette première partie de compétition.

[BLOCK]Aymen Mathlouthi (Tunisie) : Au cours de ce premier tour, le portier de l'Etoile du Sahel a une fois de plus montré qu'il faisait bien partie des meilleurs du continent à son poste. Entre claquettes et sorties aux poings, "Balbouli" est apparu beaucoup plus serein que sa défense. Le temps où on l'appelait "Balboulette" est bel et bien révolu.

[BLOCK]Kara M'Bodji (Sénégal) : Une révélation. Une surprise. Un roc. Et même un buteur. Jamais battu dans les duels aériens avec son gabarit de lutteur, Kara M'Bodji, joueur du KRC Genk en Belgique reste une des seules satisfactions dans cette sélection sénégalaise.

[BLOCK]Syam ben Youssef (Tunisie) : Le match face au Cap Vert aurait
dû être le sien, notamment grâce à un sauvetage sur la ligne. S'est fait avoir
comme un bleu sur la simulation de Heldon. Dans l'ensemble infranchissable, le
natif de Marseille a réussi un autre exploit, et pas des moindres : se faire
respecter malgré sa coupe de hipster.

[BLOCK]Madjid Bougherra : On attendait les stars offensives d'El Khadra, on les a aperçus. En revanche, si vous cherchez le patron, il est là. Impressionnant lors des 3 sorties de l'Algérie, "Magic" rassure l'équipe par sa sérénité. Et dire qu'il joue ses derniers matchs avec la sélection

[BLOCK]Faouzi Ghoulam (Algérie) : C'est son but face à l'Afrique du Sud qui a mis l'Algérie sur les bons rails dans cette CAN. Globalement inarrêtable, Ghoulam s'est montré tout aussi infranchissable. Ne lui reste plus qu'à aller chercher son précieux.


[BLOCK]Javier Balboa (Guinée Equatoriale) : Avec son nom, on aurait pu le voir en puncheur. Pourtant, ce Balboa là, c'est la finesse au milieu du Nzalang Nacional. Formé au Real Madrid, il va participer là à son deuxième quart de CAN après celui de 2012. Avec l'ambition de briller devant ses supporters.

[BLOCK]Yassine Chikhaoui (Tunisie) : Le Julian Ross des genoux. Sans
ses articulations pétées, qui sait quelle carrière aurait pu mener Yassine
Chikhaoui. Quand il pose le ballon sous son pied, on a l'impression qu'il joue
avec une balle de hand. Une technique hors du commun, un abattage sans fin
malgré ses airs nonchalants : appelez-le Juan Zlatan Riquelme.

[BLOCK]Ibrahima Traoré...























Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant