?L'équipe type des saboteurs de Dortmund.

le
0
?L'équipe type des saboteurs de Dortmund.
?L'équipe type des saboteurs de Dortmund.

À la trêve, le BVB, candidat au titre, est avant-dernier, seulement devant la lanterne rouge Fribourg grâce à la différence de but particulière. Parce que certains de ses propres joueurs l'ont plombé, mais aussi parce que des adversaires ont brillé de mille feux.

[BLOCK]Ron-Robert Zieler (Hanovre) : Les gardiens ont été nombreux à se transformer en mur face à PEA et compagnie : Karius, Kruse, Wiedwald, Färhmann Mais la palme revient au champion du monde, proprement dégoûtant.

[BLOCK]Kevin Großkreutz (Borussia Dortmund) : L'année dernière, à cause de la blessure de Piszczek, KG s'était reconverti avec brio en latéral droit, devenant même une vraie option avec la Nationalmannschaft. Depuis qu'il est redevenu ailier gauche, c'est une catastrophe, incapable de mettre ses grosses chaussures noires l'une devant l'autre.

[BLOCK]Matthias Ginter (Borussia Dortmund) : Il avait tout pour plaire : jeune, mais expérimenté et polyvalent, utile vu les blessures récurrentes en défense centrale et au milieu. Sauf que l'ancien de Fribourg, autrefois impérial, semble déterminé à ne pas gagner le moindre duel. On en serait presque à regretter Manuel Friedrich.

[BLOCK]Naldo (Wolfsburg) : À défaut de battre les petites équipes, le BVB tient son rang contre les grosses. Contre les dauphins du Bayern, les Schwarzgelben mènent par deux fois. Et puis sur un corner à la 85e, le Brésilien, complètement seul, place une tête puissante pour les priver de la victoire.

[BLOCK]Abdul Baba (Augsburg) : Deuxième journée, Dortmund mène 3-0 à la 80e. Le moment choisi par la sorcière pour monter sur son balai magique, multiplier les rushs dans son couloir et délivrer deux assists. Depuis, le BVB a peur.

[BLOCK]Marvin Bakalorz (Paderborn) : Le traître en chef. Et vas-y que j'aide Rupp à réduire le score, et puis tiens que je t'éclate la cheville de Marco Reus. Faut pas s'étonner de recevoir des menaces de mort après ça.

[BLOCK]Jairo (Mayence) : L'Espagnol de 21 ans entre à l'heure de jeu. C'est son premier match de Bundesliga, ayant été transféré de Séville à l'intersaison. Il fait deux passes décisives, et Mayence s'impose 2-0. On appelle cela la chance du débutant.

[BLOCK]Karim Bellarabi (Leverkusen) : Il lui aura fallu seulement neuf secondes pour ouvrir le score lors de l'ouverture du championnat. Un signe annonciateur des multiples carences défensives à venir.

[BLOCK]Henrikh Mkhitaryan (Borussia Dortmund) : Il était venu pour remplacer Mario Götze. Après une première saison satisfaisante,...
















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant