L'équipe type des pires recrues de l'OM

le
0
L'équipe type des pires recrues de l'OM
L'équipe type des pires recrues de l'OM

Même les plus optimistes le sentent, cette saison olympienne risque d'être catastrophique. Un projet fantôme, des abonnements en chute libre et un recrutement qui pique les yeux. Pourtant, ça aurait pu être pire. En voilà la preuve.

[BLOCK]Elinton Andrade : Tout le monde voulait croire à la belle histoire. L'ancien ouvrier agricole, acheté pour une poignée de kopecks sur le marché, devenu le dernier rempart infranchissable face à Robben, Ribéry et Gómez… Mais non.

[BLOCK]Demetrius Ferreira : Un latéral droit Brésilien, c'est censé faire rêver. Mais l'étymologie de son prénom aurait dû mettre la puce à l'oreille des dirigeants marseillais.

[BLOCK]Stefano Torrisi : Une dégaine de hardeur, un passé tumultueux dans les bas-fonds du football italien, une promesse de Bernard Tapie, 45 minutes de jeu, un CSC et puis l'oubli. Non, Vincent Labrune n'a pas le monopole des transferts en carton.


[BLOCK]Eduardo Berizzo : "J'ai quitté Marseille en raison du nombre important d'homosexuels qui se trouvaient là-bas. " Le nouveau Laurent Blanc, selon Rolland Courbis, s'avérera aussi bon que progressiste.

[BLOCK]Koji Nakata : Alors que Philippe Troussier avait recruté ce milieu défensif pour remplacer Binette Lizarazu, le Japonais inventa le air football. Un mal pour un bien.

Youtube

[BLOCK]Klas…












Lire la suite de l'article sur SoFoot.com