L'équipe type des oubliés de l'Hexagone

le
0
L'équipe type des oubliés de l'Hexagone
L'équipe type des oubliés de l'Hexagone

Ils avaient quitté la France avec un lot de promesses ou dans l'indifférence générale. Pas ou plus vraiment attendus, ses joueurs passés dans l'Hexagone et aux fortunes diverses ont dû s'armer de patience avant de s'illustrer. En Premier League, terre où s'entremêlent belles histoires et résurrections, ils ont su saisir leur chance. Et font, désormais, un joli pied de nez au football tricolore.

Le onze "titu"


[BLOCK]
Maarten Stekelenburg (Southampton FC) : Sa parenthèse à l'AS Monaco avait pris des contours risibles. Arrivé en août 2014 pour prétendre à une place de titulaire, le portier néerlandais passera finalement toute la saison en tant que doublure (1 seul match de Ligue 1 au total). Sans jamais venir chatouiller les gants de Subasić. Alors quand Southampton l'a appelé pour solliciter ses services, Stekelenburg n'a pas hésité. Arrivé afin de suppléer Fraser Forster, absent pour l'intégralité de l'exercice 2015-2016 en raison d'une blessure, l'ex gardien de l'Ajax et de la Roma a amplement donné satisfaction à Ronald Koeman. À trente-trois piges au compteur, Marteen est un Saint ressuscité.

[BLOCK]
Allan Nyom (Watford FC : Plus jeune, au centre de formation de l'AS Nancy, Pablo Correa lui avait certifié qu'il ne deviendrait jamais joueur professionnel. Force est de constater que le coach uruguayen est aussi doué en prédictions que Paco Rabanne. Après ses premiers émois à Arles-Avignon, le latéral droit a vu son destin guidé par le business de l'empire Pozzo. Udinese, Grenade et désormais Watford depuis l'été dernier. Sous la tunique des Hornets et sous la houlette de Quique Sánchez Flores, le Camerounais s'éclate. Surtout, il est aujourd'hui un titulaire inamovible à son poste.

[BLOCK]
Sébastien Bassong (Norwich City FC) : Depuis 2008, année où il a déposé ses bagages outre-Manche, l'ancien défenseur de Metz est un homme épanoui. De Newcastle à Tottenham, en passant par Wolverhampton et maintenant Norwich, le gaillard de vingt-neuf ans a vécu des épopées toutes plus différentes les unes que les autres. Chez les Canaries, après un prêt salvateur à Watford, Bassong s'est érigé comme le patron d'une arrière-garde souvent exposée. Le bougre est tellement apprécié que les supporters lui ont réservé un chant pour le moins caustique : "He never puts a foot wrong, he's got a big black baton !" On espère juste que cette fameuse baguette noire servira à maintenir Norwich dans l'élite.

[BLOCK]
[IMG…









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant