L'équipe type des Français les plus italiens

le
0
L'équipe type des Français les plus italiens
L'équipe type des Français les plus italiens

Sur nos cent compatriotes ayant évolué en Serie A, certains ont parfaitement réussi à se fondre dans le paysage, mais pour des raisons différentes.

[BLOCK]
Sébastien Frey : 446 matchs de Serie A, un record pour un Français, seulement battu par Javier Zanetti et José Altafini concernant l'ensemble des joueurs étrangers. En Italie, seul Buffon était considéré meilleur que lui. En France, on lui préférait Barthez, Coupet, Mandanda, Lloris, Landreau, Ruffier, Letizi, Janot, Pelé, Carrasso, Ramé, Richert et Wimbée.


[BLOCK]
Vincent Candela : À Rome, on se demande encore pourquoi Lizarazu était titulaire indiscutable au poste d'arrière gauche chez les Bleus. Pierre angulaire de la Roma de Capello et protagoniste du Scudetto de 2001. Cheveux longs, gominés et élastique de slip. Il n'a jamais quitté la capitale italienne depuis 1997 et parle même mieux le patois romanesco que la langue de Dante.


[BLOCK]
Jonathan Zebina : L'autre Français de la Roma de Capello, si bien qu'il suivra ce dernier à la Juve en 2004 et sera accusé de haute trahison. 13 ans en tout de l'autre côté des Alpes, avec des passages à Cagliari et Brescia. Dans l'axe, à droite, ou dans une galerie d'art à Milan.


[BLOCK]
Philippe Mexès (Milan) En 2004, tous les cadors européens lui font la cour, lui choisit une Roma en grandes difficultés financières. Il s'adapte parfaitement à son nouveau contexte en alternant prestations de haute voltige, buts importants et cartons rouges stupides. Même routine au Milan. Physiquement et techniquement, le défenseur français le plus " italien ".


[BLOCK]
Vincent Laurini (Empoli FC) En D6 à Fossombrone en 2008, en Serie A cinq ans plus tard en gravissant une division par an. Du gorrhe de Cupra Marittima au billard de San Siro. De quoi rendre fiers les grands-parents résidant à Gubbio et tous les fils d'immigrés du bassin minier lorrain.


[BLOCK]
Ousmane Dabo : Comment ça, un joueur noir éperdument amoureux de la Lazio ? À lui seul, le Ous' ébranle tous les préjugés dont est victime le club romain. En…





















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant