L'équipe type des endettés

le
0
L'équipe type des endettés
L'équipe type des endettés

"L'argent ne fait pas le bonheur." Surtout quand on ne sait pas le gérer et qu'on le dépense donc sans compter. Si en plus, vous avez du talent, vous êtes anglais et attiré par l'alcool, ça vire au vinaigre. Tristesse infinie.

[BLOCK]Brad Friedel (États-Unis) : On peut toucher un salaire mensuel de footballeur jusqu'à quarante-cinq ans, avoir porté le maillot de son pays pendant douze ans et connaître des fins de mois difficiles. C'est le cas pour le portier américain, inscrit sur la liste de Xpro, une association qui soutient les joueurs de football professionnel. Il fait donc partie des footeux ruinés qui, selon le groupe, seraient plus nombreux qu'on ne le pense – trois joueurs sur cinq. Sa dette a culminé à un million de livres. Ce qui fait beaucoup d'argent. Et ce qui donne deux tentatives de suicide.

[BLOCK]John Riise (Chennaiyin FC) : Le CDD, c'est précaire. Avec huit employeurs différents et autant de contrats, l'ancien de Monaco en a fait l'amère expérience. Suffit de se laisser aller à quelques achats inutiles, de voir sa femme foutre le camp et de subir un divorce pour que les choses tournent mal. Heureusement, il existe désormais l'Inde.

[BLOCK]Andreas Brehme (Allemagne) : D'une Coupe du monde à rien. Seul buteur de la finale 1990, le défenseur s'est vu proposer une vingtaine d'années plus tard un boulot de laveur de toilettes pour se refaire. Malgré une maison de huit chambres mise en vente et estimée à environ 2,5 millions d'euros, le champion devait encore récemment 400 000 euros à une entreprise de consulting. Il faut dire que le bonhomme était parfois un poil excessif. "Il pouvait par exemple rejoindre Milan en voiture juste pour le plaisir de conduire sa Mercedes ", raconte Xavi Aguado, un de ses anciens partenaires à... Saragosse. On vous laisse imaginer le reste.

[BLOCK]Joachim Fernandez (Sénégal) : Le pire scénario possible. En perçant très (trop ?) tôt dans le monde du ballon rond, Fernandez signait sans le savoir son arrêt de mort. Donnant tout à sa famille et distribuant sans compter, l'ex-Girondin a terminé SDF, dans le froid. Il en est décédé.

[BLOCK]Aly Cissokho (Aston Villa) : Difficile de gérer ses billets quand on n'en a pas…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant