L'équipe type des bourreaux de Casillas

le
0
L'équipe type des bourreaux de Casillas
L'équipe type des bourreaux de Casillas

En Liga, l'année 2015 coïncidera avec la disparition d'un emblème du championnat, parti en catimini de son club de cœur : Iker Casillas. Porté en héros national, considéré comme une taupe, puis sifflé par son propre public, Casillas n'aura pas reçu l'hommage qu'il méritait au Real Madrid. Voici 11 chapitres noirs de ses années blanches.

[BLOCK]
Diego López (Milan AC, 2015) "Je savais ce qui allait se passer. Mou m'avait dit qu'il prendrait le meilleur, mais il n'avait rien contre Iker. Je n'étais pas son chouchou. Si mon niveau baissait, je perdais ma place. Peut-être que Mourinho a été un bouclier aux critiques et quand il est parti, je suis devenu une cible. J'avais une énorme loupe sur moi." Diego López a peut-être perdu son duel à distance contre Casillas, mais il reste le gardien symbole du déclin de l'idole nationale au Real Madrid. Titulaire en puissance, donc.


[BLOCK]
Álvaro Arbeloa (Real Madrid, 2013) Dans la vie, Álvaro Arbeloa et Iker Casillas partagent cette passion commune pour l'écusson royal. Formés au sein de la Castilla, premières professionnelles sous le maillot du Real… Tout unissait les deux amis. Et puis le 23 janvier 2013 est arrivé. 16e minute de jeu : cafouillage dans la défense du Real, Arbeloa veut dégager en toute urgence le ballon, Casillas se jette dessus en même temps, crac. Une blessure à la main gauche qui force San Iker à quitter prématurément ses coéquipiers. Eh oui, c'est con.


[BLOCK]
Diego Godín (Atlético Madrid, 2014)
De cette finale de C1 2013-2014 à Lisbonne, on retiendra le grand match d'Angél Di María, l'égalisation à l'arrache de Sergio Ramos et la célébration torse nu de CR7. Ce que l'on oubliera en revanche, c'est la grosse sortie aux fraises de Casillas sur le but de l'Uruguayen pour le 1-0. Pour une poignée de secondes donc, Godín est passé du potentiel héros de l'histoire de l'Atlético à un buteur lambda en finale. En revanche, il aura tout de même fait passer un sale moment à Iker, qui ne peut que remercier son copain Sergio…


[BLOCK]
Pepe (Real Madrid, 2014) Le défenseur a beau être un coéquipier de Casillas durant la saison 2014-2015, quand les premiers sifflets à destination de San Iker se font entendre après une défaite contre l'Atlético Madrid à domicile, le Portugais est catégorique. "Ce que je pense des sifflets à destination d'Iker Casillas ? Les supporters ont toujours raison !…














Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant