L'équipe type des anti-héros de Premier League.

le
0
L'équipe type des anti-héros de Premier League.
L'équipe type des anti-héros de Premier League.

C'est le championnat le plus regardé au monde, celui qui brasse le plus d'argent, où le Kun, Eden Hazard, Alexis Sánchez ou encore Robin van Persie régalent chaque semaine. Mais il y a des joueurs qui portent également leur équipe. Même s'ils prennent moins la lumière.

[BLOCK]Adrian (West Ham) : Révélé l'an dernier face à Chelsea, le portier formé au Betis Séville confirme cette saison. Pas 12 parades de fou en un match comme De Gea, mais un sacré taff. Et une indemnité de transfert largement inférieure à 20 millions d'euros.

[BLOCK]Ashley Young (Man United) : Rojo, Blind, Shaw. United a claqué plus de 70 millions d'euros pour trouver un successeur à Évra. Mais au gré des blessures et des schémas de Van Gaal, c'est l'ancien ailier qui s'y colle. Sa meilleure période à Old Trafford.

[BLOCK]Ashley Williams (Swansea) : Sur les tablettes des Gunners, le Gallois a finalement été prié de rester chez lui. Bien mal en a pris à Wenger, Williams continuant d'être une valeur sûre du championnat. On parle quand même d'un type plus régulier que Vincent Kompany sur les deux dernières années.

[BLOCK]Aaron Cresswell (West Ham) : Recruté à Ipswich, le central anglais n'est jamais sorti de l'équipe. Et la concurrence pourrait être féroce que ça serait la même. C'est parce qu'il arrive à être sous pression de la formation adverse sans rompre que ses attaquants se régalent à partir en contre.

[BLOCK]Nathaniel Clyne (Southampton) : Remplaçant de Chambers l'an dernier, il est finalement devenu titulaire avec le départ de l'international espoir, recruté à prix d'or par Arsenal. Pour devenir excellent à son tour et être international A dès la mi-novembre.

[BLOCK]Nemanja Mati? (Chelsea) : Chez le leader du championnat, il n'y en a que pour l'association Hazard-Drogba, pour les passes dorées de Fàbregas, pour André Schürrle, le nouveau Solskjær. Mais Mati?, qui collectionne les fautes intelligentes pour saboter les tentatives adverses, est peut-être le pion le plus important aux yeux de Mourinho.

[BLOCK]Moussa Sissoko (Newcastle) : Le Français, souvent classé dans la catégorie des bourrins, étonne tout le championnat par utilisation optimale du ballon en deux touches de balle. L'homme du match quand il s'agit de battre un Chelsea alors invincible.

[BLOCK]Marouane Fellaini (Man United) : Il devait dégager fissa, la tête de proue du recrutement de ce loser de Moyes. Mais il est resté. Et il s'est trouvé une place au milieu. Où son rôle de relayeur est essentiel, au moins autant que sa faculté à faire disjoncter ses...














Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant