L'équipe type biblique

le
0

Dieu a créé le foot. Et ce dernier s'est chargé d'envoyer quelques messagers sur le terrain pour convaincre les plus sceptiques. Voici son équipe. Composée, sans grande surprise, de nombreux Brésiliens, et dirigée par un beau duo Ismaël-Tite.

Gardien


[BLOCK] Nélson de Jesus Silva (Brésil) : Au départ, personne n'en voulait. Parce qu'il était considéré comme "différent" dans l'endroit où il est né. Nul n'est prophète en son pays, dit-on. Alors, celui qu'on connaît mieux sous le nom de Dida a fait un gros doigt d'honneur à ceux qui ne croyaient pas en lui et a imposé son histoire. Grâce à Dieu, évidemment.

Défenseurs


[BLOCK] Jonathan (Fluminense) : Toujours prêt à filer un coup de main à un David pour terrasser un Goliath. L'histoire dit qu'il mourra sur le terrain avec son (com)père Saúl. Alors qu'il devait seulement prendre sa place.

[BLOCK] Saúl (Atlético de Madrid) : Roi d'Israël ? L'ancien défenseur central sous Paco Jémez doit d'abord commencer par devenir celui de Madrid. Et surtout, attention à ne pas tomber dans l'oubli, vu qu'aucun scientifique n'a jamais trouvé une trace de son existence réelle.

[BLOCK] Walter Samuel (Argentine) : Solide élément de l'histoire, il a su écrire son propre roman. Juge pour certains, chef guerrier pour d'autres. Saül ne serait rien sans lui.

[BLOCK] Jérémy Mathieu (Barcelone) : Reste encore un peu de boulot pour qu'on parle toujours de cet apôtre dans des dizaines de siècles. Heureusement que les onze autres sont là.

Milieux


[BLOCK] Anicet Abel (Ludogorets) : À vingt-six ans, le Malgache n'a pas encore donné la pleine mesure de son talent. Qu'il se rassure et ne se montre pas trop impatient : il devrait vivre une centaine d'années. En revanche, sa mort sera cruelle. Être assassiné par son frère quand on est le fils d'Adam et Ève, c'est ballot.

[BLOCK]

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant