L'Equateur reporte au 14/11 l'interrogatoire d'Assange à Londres

le
0
    QUITO, 13 octobre (Reuters) - L'Equateur a reporté au 14 
novembre l'audition de Julian Assange par les autorités 
suédoises dans le cadre d'une enquête pour viol, à la demande du 
fondateur de Wikileaks, a annoncé mercredi la justice du pays. 
    L'interrogatoire était initialement prévu lundi. Dirigé par 
un procureur équatorien, cette étape est susceptible de mettre 
un terme aux quatre années de réclusion d'Assange, 45 ans, dans 
l'ambassade d'Equateur à Londres où il s'est réfugié pour éviter 
une extradition vers la Suède. 
    Les autorités suédoises veulent questionner Julian Assange 
dans le cadre d'une enquête sur des accusations de viol portées 
contre lui pour des faits remontant à 2010. Il nie ces 
accusations.   
    "Il a fait cette requête dans un document, par le biais de 
l'ambassade équatorienne au Royaume-Uni, dans lequel il expose 
ses arguments, qui ont trait à des garanties de protection et de 
légitime défense", précise la justice du pays dans un 
communiqué. 
    La procureure générale suédoise Ingrid Isgren et un 
enquêteur de la police suédoise pourront être présents et lui 
poser des questions, par l'intermédiaire du procureur 
équatorien.  
     
 
 (Alexandra Valencia; Julie Carriat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant