L'Equateur confie le projet Mirador à des cheminots chinois

le
0
(Commodesk) Le président Correa a approuvé le plus grand projet de mine de cuivre d'Equateur, confié à une société à capitaux publics chinois. Un choix un peu contraint, puisque l'Equateur a contracté une dette vis-à-vis de la Chine de 7,3 milliards de dollars.

L'exploitant choisi, EcuaCorriente est une filiale de Corriente Resources. Cette société canadienne appartient à China Railways Construction Corp., la branche travaux publics des chemins de fer chinois, et Tongling, une société minière.

L'investissement de 1,4 milliard de dollars est une première dans ce secteur pour l'Equateur. Le futur exploitant s'engage à créer des routes, des hôpitaux et d'autres infrastructures. Le gouvernement équatorien touchera par ailleurs 5 à 8% de redevances sur les revenus de la mine.

La production devrait démarrer en 2014, sur ce site aux réserves estimées à 2 millions de tonnes de cuivre.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant