L'Équateur accorde l'asile politique à Julian Assange

le
0
Londres veut toujours extrader vers la Suède le fondateur de WikiLeaks.

Julian Assange, qui se présente comme le «défenseur de la liberté» et mène croisade contre les États-Unis, a obtenu l'asile politique en Équateur, un pays réputé pour son antiaméricanisme, mais aussi pour les attaques menées contre les médias indépendants.

Le fondateur de WikiLeaks, qu'un physique translucide, des cheveux trop blonds et un sourire sarcastique font parfois ressembler à un clone, s'est réfugié depuis le 19 juin à l'ambassade d'Équateur à Londres, après que la justice britannique a donné son feu vert pour l'extrader vers la Suède, où il doit être jugé pour viol et agression sexuelle.

Mais l'Australien de 41 ans redoute surtout d'être transféré aux États-Unis, où il doit répondre d'espionnage pour avoir mis en ligne, en 2010, plusieurs centaines de milliers de documents confidentiels américains, des rapports militaires secrets sur l'Irak et l'Afghanistan et des télégrammes diplomatiques.

L'étoile de celui qui voulait changer le monde, un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant