L'EPR, un épouvantail à écolos, dit Cécile Duflot

le
14
POUR CÉCILE DUFLOT, LE REMPLACEMENT DE CENTRALES PAR DES EPR N'EST PAS À L'ORDRE DU JOUR
POUR CÉCILE DUFLOT, LE REMPLACEMENT DE CENTRALES PAR DES EPR N'EST PAS À L'ORDRE DU JOUR

PARIS (Reuters) - Le remplacement de vieilles centrales nucléaires par des réacteurs de type EPR, qui serait envisagé par l'Elysée, "n'est pas sur la table et n'a pas vocation à l'être", a déclaré la ministre de l'Egalité des territoires et du Logement Cécile Duflot.

Dans une interview publiée par Le Monde de dimanche-lundi, la dirigeante écologistes estime en outre que la future loi sur la transition énergétique devra intégrer un "volet très ambitieux sur les économies d'énergie".

Le Monde a rapporté récemment que l'Elysée envisagerait de remplacer certaines centrales françaises vieillissantes par des réacteurs EPR de nouvelle génération construits sur les mêmes sites. L'information n'a pas été confirmée par la présidence de la République.

"Il y a beaucoup d'enfumage dans ce dossier", a déclaré Cécile Duflot, qui fut secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts jusqu'à son entrée au gouvernement.

"Certains groupes, certains lobbies sont dans un jeu d'acteur pour pousser les écologistes en dehors de la majorité et avoir les mains libres pour faire autre chose. Ce sujet n'est pas sur la table et n'a pas vocation à l'être", a-t-elle dit, ajoutant : "L'EPR, c'est surtout un épouvantail à écolos."

S'agissant de la loi sur la transition énergétique, elle estime que "le temps des demi-mesures est révolu". "Si on rate ce rendez-vous, ce ne sera pas simplement un problème pour les écologistes mais pour tout le pays."

Pour Cécile Duflot, la France, qui s'est engagée par la voix de François Hollande a diminuer de 75% à 50% la part de son électricité d'origine nucléaire à l'horizon 2025, se doit d'être "exemplaire" en tant que pays hôte de la prochaine grande conférence internationale sur le climat fin 2015.

Yann Le Guernigou, édité par Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Alex282 le samedi 22 fév 2014 à 17:14

    Une bonne laitière !!

  • olyve54 le samedi 22 fév 2014 à 17:09

    je pensai que Cécile etait au salon de lagriculture à rivaliser avec l arrière train de limousines, normandes ou autres bovidés...

  • M4947935 le samedi 22 fév 2014 à 17:04

    Quand on pense qu'avec le gaz de schiste les US vont laminer notre économie (et les investissements fortement dépendants du coût de l'énergie vont être tentés de partir aux US), si en plus on réduit le nucléaire en France, non seulement on n'en vendra plus aux autres, mais le coût de notre énergie augmentera et nous rendra encore moins compétitifs! bien sûr il faut aussi travailler aux économies d'énergie...

  • M8637171 le samedi 22 fév 2014 à 16:40

    EDF est une grosse machine incapable de faire des innovations bon marché et rapides.

  • M8637171 le samedi 22 fév 2014 à 16:38

    Mais il est vrai que le développement par EDF du nucléaire comme d'autres énergies alternatives coutent énormément chers. car EDF est un monopole d'état composé de fonctionnaires bien payés et avec beaucoup d'avantage pour en moyenne 32H de travail et la retraite à partir de 52 ans.

  • M8637171 le samedi 22 fév 2014 à 16:34

    le débat est étouffé en France car on se place sur des postures idéologiques notamment les minoritaires actifs comme les ayatollah de l'écologie. Tout d'abord malheureusement depuis la libération EDF a le monopole de l'électricité. Il faudrait le casser et permettre la création individuelle et privé de l'électricité. permettre le développement d'autres énergies alternatives par le privé. Enfin améliorer le nucléaire en terme d'augmentation du rendement et de réutilisation des déchets.

  • M8613027 le samedi 22 fév 2014 à 16:30

    Mais c'est vrai que les systèmes permettant de se départir des lobby's, c'est surtout pas votre tasse de thé. Ces lobby's sont tous sur-représenté à l'assemblée nationale. Ils vous nourrissent que dire, vous gavent pour que, tels des cochons repus, vous ne puissiez plus bouger ... Mais n'oubliez pas ça dure jusqu'à l’abattage.

  • M8613027 le samedi 22 fév 2014 à 16:23

    Cà c'est la suite! Du-flot, tu devrais regarder l'avenir, mais avez vous su y faire ... Il existe plein de processus naturels économiques qui auraient pu être promus ...Le puis canadien ou provençal qui permet de faire de la clim à 10% d'énergie électrique , la pompe à chaleur air/air qui en PAC 1/5 permet de gagner entre 20 à 80% d’énergie encore électrique. Et puis conjuguer Puits canadien et clim .. mon dieu que de gain ...Même l'ADEM le cite mais d'aucun d'un gouvernement le promotionne

  • M8613027 le samedi 22 fév 2014 à 16:17

    Bon, il faut mettre tout le monde d'accord, le nucléaire n'est pas une fin en soit aux vues: des pollutions de déchets radioactifs qu'il laisse, de la dangerosité du procédé et quelques fois de son mal-contrôles ( Emballement du processus, attentat, catastrophe naturel...). Mais il a le mérite d'exister et nous a permis de nous super développer depuis 1954, sans avoir à forcer sur les centrales thermiques qui elles polluent et ruinent les ressources naturelles.

  • M2949628 le samedi 22 fév 2014 à 16:01

    L'importance des écolos est disproportionnée politiquement. Leurs positions sont par ailleurs déraisonnables et tiennent plus du militantisme que d'une approche rationnelle et raisonnable de la maîtrise de notre avenir climatique et écologique. C'est pourquoi, comme tous ceux qui cultivent l'outrance, ils sont condamné ,et leurs responsables politiques le savent bien. Le malheur est que leur cause est juste, mais il ne faut pas en faire une fin en soi et un militantisme aveugle et borne.