L'épouvantable Robbie the Bobby

le
0
L'épouvantable Robbie the Bobby
L'épouvantable Robbie the Bobby

En 2001, Robbie the Bobby est la pire mascotte d'Angleterre. Fights, coups de pression sur les arbitres, fesses en plein air pour accueillir les visiteurs... La fidèle peluche du club de Bury, en D3 anglaise, accumule les frasques. Sous le costume, un plombier de 26 ans qui a besoin de se dépenser.

Août 2001. Le club de Bury, en banlieue de Manchester, organise un casting pour se trouver une nouvelle mascotte avant le lancement de la saison. Jonathan Pollard, trublion de 26 ans et supporter de longue date, met les 43 autres prétendants au tapis et décroche le job pour lequel il va se travestir en Robbie the Bobby tous les week-ends. Plombier de son état, cet Anglais est, dans la vie courante, un quidam ne cultivant pas le goût de l'irraisonnable. Mais comme tout bon polar, Jonathan est imprévisible. Et dès qu'il enfile son costume de mascotte, le plombier tourne fou : "C'est un bon gars pour le club et pour le public, raconte à l'époque Gordon Sorfleet, le responsable de la communication du Bury FC, au Telegraph. Mais une fois qu'il enfile ses habits de Robbie the Bobby, ça lui monte à la tête et il fait des trucs qui peuvent vous rendre dingue." Des "trucs qui rendent dingue", Jonathan Pollard en a plein sa besace. Tellement, même, qu'en seulement quatre mois de présence au bord des terrains, le nouveau Robbie the Bobby va récolter trois cartons rouges. Une performance qui place la peluche en tête du classement des expulsions de la D3 anglaise cette année-là. Pot pourri.

Une paire de gants de boxe sur le banc


Le 22 septembre 2001, lors d'un match de championnat perdu par Bury face à Stoke City au Gigg Lane stadium, Robbie the Bobby lance sa saison de la plus douce des manières. Il se départit de son accoutrement et offre sa croupe à la vue des 2000 supporters de Stoke. Normal. "Il semblerait qu'ils n'aient pas trop apprécié. S'ils ne peuvent pas endurer ça, il ne faut pas qu'ils reviennent par ici", lance Pollard, sur le coup. Puis vient octobre et le temps du premier fight. Robbie the Bobby accroche à son tableau de chasse les oreilles du lapin de Peterborough, qu'il fait jouet, et un deuxième carton rouge. Et le show continue, week-end après week-end. Le 7 novembre, Bury reçoit Cardiff en championnat. Une rencontre sous tension, que le club anglais doit gagner pour se sortir de la zone des relégués. Au milieu d'une seconde période rugueuse, les injures commencent à voler sur les bancs des deux camps. Bouillant, Jonathan Pollard, sans jamais quitter son costume de Robbie the Bobby, enfile sa paire de gants de boxe, (qui fait presque partie du déguisement) et se fout sur la tronche…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant