L'épouse du djihadiste Mokhtar Belmokhtar arrêtée en Libye

le
0
    par Ayman al Warfalli 
    BENGHAZI, Libye, 22 novembre (Reuters) - Une femme présentée 
comme l'épouse du djihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar a été 
arrêtée en Libye alors qu'elle se rendait dans la ville de Derna 
pour accoucher, ont annoncé les autorités de l'est de la Libye. 
    Selon le département anti-terrorisme de l'Est de la Libye, 
il s'agit de la Tunisienne Asma Kadoussi. Elle a dit que son 
mari était vivant et qu'il habitait dans le sud de la Libye. 
    Elle a donné naissance à une fille il y a six semaines, a 
indiqué lundi à Reuters un porte-parole du département, Sami al 
Matrih. 
    Mokhtar Belmokhtar, chef du groupe Al Mourabitoune, a été 
donné pour mort à de nombreuses reprises avant de refaire 
surface pour préparer des attentats ou des enlèvements. 
    Il a notamment été à l'origine de la prise d'otages sur un 
site gazier du groupe BP à In Amenas en Algérie, qui a fait 40 
morts parmi le personnel début 2013. 
    En juin 2015, il a été visé par une frappe aérienne 
américaine à Ajdabiya dans l'est de la Libye, mais son groupe a 
ensuite annoncé qu'il avait survécu. 
    Le département anti-terrorisme de l'Est de la Libye indique 
qu'Asma Kadoussi voyageait avec une compatriote, Afa Hadji et 
que les deux femmes avaient été hébergées à Derna par un membre 
d'Al Qaïda du nom de Djibril al Abd. 
    Elles ont été interpellées sur une route au sud de Derna sur 
un renseignement donné par le personnel de l'hôpital de Derna 
qui signalait qu'une femme étrangère s'était présentée sans son 
mari pour accoucher, précise le communiqué. 
    Selon les premières investigations, les deux femmes ont été 
dans les "camps terroristes" avec Belmokhtar dans la région de 
l'oasis de Djoufra, dans le centre de la Libye. C'est lui qui a 
envoyé les deux femmes à Derna pour la naissance, indique le 
communiqué. 
    Les autorités ont diffusé des photos de cartes d'identité 
tunisiennes et de faux passeports libyens qui, indiquent-elles, 
étaient en possession des deux femmes. 
    Derna est traditionnellement un bastion des islamistes 
libyens. L'Etat islamique a pris le contrôle de la ville en 2014 
avant d'en être chassé par d'autres islamistes notamment. 
    Agé d'une quarantaine d'année, Mokhtar Belmokhtar a combattu 
en Afghanistan dans les années 80 avant de rejoindre le Groupe 
islamique armé (GIA) lors de l'insurrection islamiste en Algérie 
dans les années 90. Il a ensuite participé à la fondation du 
Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) devenu 
par la suite Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). 
 
 (Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant