L'épouse de Baghdadi n'a pas été arrêtée, dit l'Irak, Beyrouth persiste

le
0

(Actualisé avec réaction libanaise) BAGDAD, 3 décembre (Reuters) - Une femme détenue par les autorités libanaises n'est pas l'épouse d'Abou Bakr al Baghdadi, chef de file des djihadistes de l'Etat islamique, mais la soeur d'un terroriste condamné pour des attentats à la bombe dans le sud de l'Irak, a affirmé mercredi un porte-parole du ministère irakien de l'Intérieur. Des responsables de la sécurité libanaise ont annoncé mardi que l'une des épouses de Baghdadi ainsi qu'une de ses filles avaient été interpellées il y a une dizaine de jours alors qu'elles entraient au Liban en provenance de Syrie. "La personne détenue par les autorités libanaises est Sadja Abdoul Hamid al Doulaïmi, soeur de Omar Abdoul Hamid al Doulaïmi qui est détenu par les autorités et condamné à mort pour sa participation à des attentats", a dit le général Saad Maan, porte-parole du ministère de l'Intérieur. L'officier a précisé que Baghdadi avait deux épouses et qu'aucune des deux n'était Sadja al Doulaïmi. Au Liban, les enquêteurs ont déclaré que les éléments dont ils disposent montraient que la femme arrêtée était bel et bien une des épouses de Baghdadi. "Nous sommes surpris par la position adoptée par le ministère irakien de l'Intérieur, étant donné que (Doulaïmi) a déclaré qu'elle était mariée à Ibrahim al Samaraï, également connu sous le nom d'Abou Bakr al Baghdadi", a déclaré un responsable des services de sécurité libanais. Les autorités libanaises, a-t-il dit, attendent encore le résultat du test ADN pratiqué sur la fille qui voyageait en compagnie de Doulaïmi, afin de déterminer si c'est bien celle de Baghdadi. Un haut responsable déclarait mardi que le test avait d'ores et déjà démontré qu'il s'agissait bien de sa fille. (Raheem Salman; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant