L'épave du Concordia ne pourra pas être bougée avant des mois

le
0
L'ÉPAVE DU CONCORDIA NE POURRA PAS ÊTRE BOUGÉE AVANT DES MOIS
L'ÉPAVE DU CONCORDIA NE POURRA PAS ÊTRE BOUGÉE AVANT DES MOIS

GIGLIO, Italie (Reuters) - L'épave du paquebot Costa Concordia pourrait rester dans la même position jusqu'à la fin de l'année, affaissée sur le côté au large des côtes toscanes, avant de pouvoir être démantelée ou récupérée, ont déclaré dimanche les autorités italiennes.

D'après Franco Gabrielli, chef de la sécurité civile italienne, il faudra encore sept à dix mois avant de pouvoir enlever l'imposante épave.

"Nous savions déjà qu'il s'agissait d'un travail très long et laborieux, mais je pense qu'il est important que chacun soit bien conscient du fait que le calendrier sera très long", a-t-il déclaré à des journalistes.

Les opérations visant à démanteler ou à récupérer le paquebot ne pourront pas commencer avant que le carburant et les lubrifiants pour le moteur ne soient éliminés et que le risque d'une catastrophe environnementale ne soit complètement écarté. Un gros travail préalable devra être effectué avant qu'une décision ne soit prise sur la façon de procéder à l'enlèvement.

Les secouristes ont stoppé dimanche leurs recherches dans l'épave du paquebot, en raison d'une forte houle et de vents forts.

Samedi, les opérations de pompage avaient été annulées en raison du mauvais temps mais les recherches pour retrouver les cadavres s'étaient poursuivies. Un 17e corps, celui d'une femme, a été découvert hier. Quinze personnes sont toujours portées disparues.

Avant la suspension des activités, les équipes mettaient en place des valves destinées à pomper le contenu de six des réservoirs du navire, lesquelles renferment 2.300 tonnes de carburant.

Selon un porte-parole des secouristes, le Costa Concordia a bougé de 3,5 cm ces six dernières heures, un chiffre supérieur à la moyenne habituelle d'un ou deux millimètres.

A cause des conditions climatiques, les opérations de pompage, qui pourraient durer pendant près d'un mois, devraient avoir lieu vers le milieu de la semaine prochaine.

Emilio Parodi; Benjamin Massot et Hélène Duvigneau pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant