L'épargne brute des ménages en légère hausse au deuxième trimestre

le
0
(NEWSManagers.com) - La Banque de France a publié hier sur son site le tableau de bord de l'épargne des ménages au deuxième trimestre 2012 qui fait état d'une épargne brute en légère augmentation par rapport au trimestre précédent (+1,7 milliard d'euros), tandis que le flux net d'endettement a diminué durant la période sous observation (-7,2 milliards d'euros). Dans le premier cas, les flux sont passés de 53,9 milliards d'euros à 55,5 milliards d'euros et dans le second, de 12,3 milliards d'euros à 5,1 milliards d'euros)

Simultanément, les flux de placements financiers ont baissé (-8,5 milliards d'euros). De 27,7 milliards d'euros, ils sont revenus à 19,2 milliards d'euros avec, cependant, des évolutions différentes selon les produits. A 1,4 milliard d'euros, l'assurance vie est en progression (+0,6 milliard d'euros) ainsi que les OPCVM (+6,1 milliards) avec des flux sur les fonds monétaires en diminution de 0,2 milliard (soit tout de même une progression de 1,6 milliard par rapport au trimestre précédent).

Concernant les placements financiers (+19,2 milliards d'euros au deuxième trimestre), le flux d'ensemble pour les actifs liquides et non risqués reste quasi inchangé (13,5 milliards au deuxième trimestre contre 13,7 milliards entre janvier et mars), sachant que la diminution de la collecte sur les livrets (de 11,6 milliards au premier trimestre, il est passé à 9,2 milliards) a été contrebalancée par la réduction des cessions nettes de titres d'OPCVM monétaires.

Par ailleurs, parmi les autres actifs non risqués, la légère reprise de l'assurance-vie en supports euros se poursuit. Avec un flux de 3,3 millards d'euros entre avril et juin contre 1,8 milliards au premier trimestre et un flux négatif de 1,1 milliardsau quatrième trimestre 2011.

Enfin, les actifs liquides et risqués enregistrent un flux d'ensemble quasi nul (0,4 milliard d'euros), avec une légère reprise des acquisitions nettes de titres d'OPCVM non monétaires et d'actions cotées (1,5 milliard d'euros et 0,6 milliard d'euros respectivement). Cette évolution est néanmoins compensée par des cessions nettes de titres de créances (-2,2 milliards d'euros). Pour sa part, l'assurance vie en unités de compte enregistrent un flux négatif de 1,9 milliard d'euros entre avril et juin contre des sorties nettes de 1,1 milliard d'euros au premier trimestre 2012.

L'étude peut être consultée sur le lien suivant : http://www.banque-france.fr/uploads/tx_bdfstatistiquescalendrier/TBE_2012T2.pdf
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant